Depuis plusieurs années, les autorités ont été averties à propos de lampadaires défectueux sur la plage publique de Poste-Lafayette. Sauf qu’elles n’

Cela fait trois semaines que le comité technique institué pour se pencher sur le cas des employés licenciés de la Central Water Authority a remis son

Publicité

    Panique ce mardi 4 septembre au collège d’État Ébène Girls. Une vingtaine d’élèves ont fait un malaise et ont dû être conduites à l’hôpital V

      Deuxième jour des auditions, ce mardi 4 septembre, à La Haye. Après trois heures de plaidoyer pour Maurice et trois heures pour le Royau

Publicité

«Mo zanfan finn mor lor sa bato la.» C'est en larmes que Liseby Elysé, Chagossienne, est revenue sur le calvaire qu'elle a vécu le jour où ses proche

Plus d’un an qu’il se serait fait escroquer. Et avait porté plainte contre un swami, basé à Rose-Hill. Depuis, ce couple habitant Allée-Brillant, all

Publicité

    Il vivait jusqu’ici dans l’anonymat avec sa mère et sa sœur. Mais Dayanand Dajee, 23 ans, s’est subitement retrouvé sous les feux des project

Les auditions dans le cadre de l’avis consultatif sur la question de souveraineté de Maurice sur l’archipel des Chagos ont débuté hier, lundi 3 septe

Publicité

Il a vécu un véritable calvaire lors de son dernier voyage en Afrique du Sud, en juillet. Jibraan Khudurun, un fashion designer de 26 ans, dont le no

En une : COUR DE LA HAYE Excision des Chagos : pressions vs accord «The only choice Mauritius had was no choice.» Cette phrase de sir Anerood

Publicité

Un mardi maussade. Voilà à quoi s’attendre en ce mardi 4 septembre. Après un lundi pluvieux – la journée comme la nuit – il faut encore s’attendre à

Ils sont nombreux les concessionnaires de voitures importées à s’élever contre un marché qui prend de l’ampleur. Une dizaine d’entre eux ont alerté l

Publicité

Shafick Osman, docteur en géopolitique et chercheur associé à l’université internationale de Floride, nous livre son analyse en marge des audiences d

La pilule est amère. Une année après l’introduction du Shift System dans les hôpitaux publics, le premier bilan est loin d’être positif. Pour cause,