Mon petit, tu ne comprends pas ce qui se passe et tu as peur. Tu entends les conversations des grandes personnes et tu as encore plus peur. Tu sais,

«There is no case to answer.» La Senior Magistrate Najiyah Dauharry-Jeewa, de la cour de Rose-Hill, a statué, la semaine dernière, en faveur de la dé

Publicité

«Zot pé pran nou pou ban gran imbésil. Bizin cancel tribunal de l’environnement.» Fidèle à ses habitudes, Yan Hookoomsing n’a pas été tendre envers l

With Brexit looming right around the corner, we speak with the British High Commissioner, Keith Allan about how the UK coming out of the EU can affec

Publicité

Ils ont appris du jour au lendemain qu’ils sont sans emploi. Ces ouvriers bangladais de l’usine Palmar ne savent plus vers qui se tourner. Du coup, i

Il faut un tribunal spécial pour suivre tous les litiges liés à la terre, estiment les membres de l'association des dépossédés et de l'Habitat Concer

Publicité

De fortes averses de courte durée pourraient frapper plusieurs régions dès cet après-midi, vendredi 22 février. C’est ce qu’indique la météo dans un

L’inquiétude se fait grandissante chez les Bangladais travaillant jusqu’à récemment pour l’usine Palmar qui a fermé ses portes depuis hier, jeudi 22

Publicité

Pourquoi «victimiser» le président du syndicat de l’Airports of Mauritius Employees Union (AMLEU) ? La direction de l’Airports of Mauritius (AML) n’é

tribune Société

L’industrie textile mauricienne vit ses dernières heures. De ses meilleures usines, on s’attend désormais, au mieux, à une délocalisation partielle,

Publicité
tribune Société

The Institute for Public Policy Research (IPPR) published a realistic and well researched report entitled ‘Facing up to the age of Environmental Brea

En allant en direction du phare d’Albion, on note qu’un propriétaire a décidé de dire qu’il faut cesser de polluer les terrains alentours. Un message

Publicité

Elles se sont présentées à l'usine, à Mon-Loisir, ce matin. Mais ont été déconcertées de voir les portes fermées. C'est surtout l'absence de communic

Après les derniers recrutements qui avaient provoqué des grincements de dents au sein de l’establishment de la Banque de Maurice (BoM), va-t-on assis