Après l’affaire Barthélemy Azie, c’est une enquête sur la disparition de huit pêcheurs, dans les années 1985, qui sera rouverte. L’inspecteur Rajesh

Réveil en catastrophe à Rodrigues ce vendredi 14 mars. Depuis hier, l’île s’est trouvée sous de fortes averses. La météo a émis un communiqué de plui

Publicité

L’on y trouve des collections de timbres et d’enveloppes. Des photos de requins, de tortures et d’oiseaux. Un musée de la Poste et d’Histoire naturel

Il remplace le Mauritius Pride, qui est à quai depuis quelques semaines. Mais le voyage à bord du Mauritius Trochetia coûte plus cher. La Mauritius S

Publicité

Les passagers avaient déjà embarqué et l’avion s’apprêtait à décoller de l’aéroport de Plaine-Corail, ce lundi 10 mars. Mais le vol MK 121 a été annu

De grosses averses s’abattent depuis ce matin, mercredi 12 mars, à Grande-Montagne, à Rodrigues. Du coup, les célébrations de l’Indépendance, notamme

Publicité

Il n’était pas à Rodrigues le jour du meurtre. Mais ce n’est que deux mois après son incarcération que la charge retenue contre Jean Michel Jolicoeur

L’assemblée régionale de Rodrigues a voté en faveur d’une nouvelle loi mardi 4 mars. Celle-ci visera à interdire l’utilisation des sacs en plastique.

Publicité

Sous une table dans sa chambre à coucher, cette femme de 36 ans cultivait un plan de cannabis, mesurant 20 centimètres. Et, hier, les limiers de l’AD

Plusieurs questions étaient à l’ordre du jour pour cette première séance de l’Assemblée régionale de 2014. Parmi un sujet qui a animé les débats : le

Publicité

Le but : permettre aux navires de plus de 110 mètres d’entrer dans le port en toute sécurité et d’y accoster. Une firme de consultants britannique, s

Ils sont inquiets. Les Rodriguais n’ont jusqu’à présent reçu aucun détail de la Mauritius Shipping Corporation Limited concernant l’éventuel remplace

Publicité

La première édition avait rencontré un franc succès. Et les promoteurs souhaitent attirer encore plus de participants au Festival Kitesurf cette anné

«Mo pou koz zis avek inspekter Moorghen.» C’est ce qu’a déclaré Joseph Mario Ravina, l’un des suspects arrêtés dans le cadre de l’affaire Barthélemy