Pointe-d’Esny est une localité côtière, qui est en plein cœur d’un projet de développement. Celui de la Compagnie de Beau-Vallon, qui compte y créer

Si posséder un chien de race était un luxe auparavant, tel n’est plus le cas aujourd’hui. Pire, certains propriétaires abandonnent leurs animaux. Un

Publicité

Il a porté de graves accusations contre son voisin. Un garçonnet de 7 ans allègue avoir été abusé sexuellement par cet homme, qu’il ne connaît que so

Une tortue vieille de plus de 100 ans a été retrouvée morte dans la matinée de ce dimanche 8 avril, au Jardin botanique de Pamplemousses. Le vétérina

Publicité

Depuis une semaine, une vidéo enregistrée à Maurice tourne en boucle sur Facebook. C’est celle d’une orque que deux pêcheurs et une famille de touris

Il n’en démord pas. Le dernier rapport de l’Audit, rendu public mardi 27 mars, est le pire jamais publié sur la gestion de l’Assemblée régionale de R

Publicité

Le ministre de la Pêche Premduth Koonjoo est actuellement en visite officielle à Rodrigues. Ce jeudi 5 avril, il a procédé, en collaboration avec l’A

«Les infrastructures ne sont presque jamais entretenues !» C’est le cri de désespoir des habitants de Bel-Ombre, pourtant un village touristique ou s

Publicité

Des évènements pour commémorer le 50e anniversaire de l’Indépendance du pays sont encore organisés dans des villages du Sud, même après le 12 mars. U

Juteux, moins acide que le citron standard, très parfumé… Autant de qualités du limon de Rodrigues qui ont attiré des investisseurs étrangers. Si bie

Publicité

La colère gronde parmi les pêcheurs et les habitués de l’Île-aux-Cerfs et l’Îlot Mangénie. Ils déplorent que malgré leurs dépositions aux policiers e

Ce cas a été rapporté plusieurs fois. Mais Janita Goorjhun, une habitante de Camp Thorel, continue à garder ses 25 chiens. Ses voisins, eux, disent n

Publicité

Il est convaincu que les problèmes au village de Goodlands ne peuvent être résolus par le seul conseil de district de Rivière-du- Rempart. Aussi, Goy

Cela fait des années qu’ils prennent leur mal en patience, espérant être enfin relogés. Génération après génération, les habitants de Carré d’As stag