Le ministère de l’Agro-industrie a décidé de prendre des mesures de précaution. Entre-temps, l’abattage des animaux souffrant de la fièvre aphteuse s

Les habitants de Poste-de-Flacq ont, dans le passé, attiré l’attention des autorités sur un problème de drains. Ce n'est que six ans après que le con

Publicité

Après la démolition de l’ancien village hall, les habitants de Piton étaient impatients de voir apparaître un bâtiment plus moderne. Or, à ce jour, s

Lors d'une conférence de presse, dimanche, des éleveurs rodriguais ont déclaré que les Mauriciens ont droit à une meilleure compensation qu’eux. Pour

Publicité

Pendant très longtemps, l’accès à la Montagne du Morne était réservé à quelques «happy few». Jusqu’à son ouverture au public il y a peu. État des lie

«Il s’agit d’un investissement d’une dizaine de millions de roupies.» Les trois salles de cinéma de MCiné Flacq ont ouvert leurs portes au public, ve

Publicité

Un peu plus d’un an après les travaux de réhabilitation de la plage de Baie-du-Cap, les résidents de Charlie Lane montent au créneau. Ils réclament l

La façon «barbare» dont les animaux sont abattus interpelle les membres de la minorité, qui comptent déposer une motion de blâme contre Serge Clair.

Publicité

Seize écoles primaires de l’île ont participé à un concours organisé par le ministère de l’Éducation et destiné à préserver l’environnement. L’école

L’érosion n’est pas la seule à «grignoter» nos plages. D’ailleurs, une enveloppe de Rs 110 M est prévue dans le budget pour lutter contre ce fléau. C

Publicité

L’élevage rodriguais vit des moments sombres. Les animaux de ferme, malades, sont abattus. Mais la méthode utilisée est décriée. Les animaux sains au

opinions Régions

  Rodrigues en danger. Rodrigues une menace sanitaire pour Maurice. Le secteur de l’élevage au bord de la faillite. Rodrigues à terre. Les éleveurs

Publicité

Défaillances dans le service de voirie, lampadaires défectueux, problèmes de drains. Le président du conseil de village de Triolet ne décolère pas co

Les propriétaires de bateaux vivant à Flic-en-Flac se disent victimes d’injustice par rapport à l’octroi de permis d’opération. Ils réclament un chan

Ailleurs sur lexpress.mu


Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires