Reema Tiwari-Meetoo

Journaliste

3 Rue des Oursins Baie du Tombeau

Reema Tiwari Meetoo a rejoint l’express en 2009, pour faire partie de l’équipe faits-divers.Après ses études à l’université de Maurice, elle a fait un bref séjour en tant qu’enseignante du privé. Elle sillonne fréquemment les parties Nord et Est du pays pour animer les pages « région ». 

Les articles de Reema sur lexpress.mu

Après le terrible drame qu’a connu le village, les skippeurs et opérateurs reprennent lentement leurs activités. Il y a, selon eux, du travail à fair

Lakshana Kistoo, Beatrice Grancourt et Natasha Caleya-Chetty. Ce sont là les trois élèves qui ont été récompensées lors d’une compétition de peinture

Publicité

Les familles de Camp Bangladesh, à Bel-Air-Rivière-Sèche, sont soulagées. Un homme d’affaires au grand cœur a fait asphalter les sentiers sur environ

Renganarden Sooben, président du conseil de district de Moka, parle du retard pris dans l’allocation du budget de développement, des projets entrepri

Publicité

Kewal Nagar, situé à l’Est, est plus connu comme le village du père de la nation, sir Seewoosagur Ramgoolam. Selon les habitants, il devrait bénéfici

Il y a un an et demi, les habitants et les marchands du village de Goodlands apprenaient avec soulagement que celui-ci serait bientôt doté d’un march

Publicité

La somme de la compensation fiancière est inadéquate affirment les sinistrés des inondations de février dernier. Mais selon le député Sudesh Rughoobu

Depuis qu’il préside le conseil de district de Flacq, Oumesh Rajkumarsing a reçu de nombreuses plaintes faisant état de violence envers les touristes

Publicité

C’est un métier qu’elle pratique depuis plus de 45 ans. Et à 80 ans, Lydie Prosper travaille encore comme sage-femme.

La semaine dernière, le barachois de Poudre d’Or a été sous les feux des projecteurs car il a été en partie alloué à une compagnie appartenant à l’ép

Publicité

Depuis les averses de février, ceux dont les plantations ont été inondées ont du mal à se relever. Ils espèrent recevoir une aide gouvernementale.

Trente-huit marchands installés au marché de Flacq ont de quoi se réjouir. Ils disposent désormais d’étals neufs.

Publicité

Les familles Maunick et Noël ont vu leurs maisons partir en fumée. Près de cinq mois plus tard, ces 23 personnes cohabitent, en attendant que leurs n

Autrefois très prisée pour sa beauté et sa quiétude, la plage d'Anse-la-Raie est désormais souvent déserte. En cause, un manque d’entretien et de séc