Anne Robert

Les articles de Anne sur lexpress.mu

Certains commentateurs m’ont demandé, avec cynisme, d’écrire la nécrologie d’Air Mauritius. Je vais les décevoir. Air Mauritius n’est pas morte. Just

On voudrait la voir, l’envisager. On l’attend. Plus on voudrait la tenir dans les mains, plus elle s’éloigne. Devant nous, l’incertitude. L’obligatio

Publicité

Nous avions connu, en octobre 2008, cet air de fin du monde. Avec les marchés en chute libre, les pertes de business, les pertes d’emploi. Nous avons

La peur du coronavirus est-elle rationnelle ? Suffisamment pour expliquer la déroute des marchés financiers. Ou faut-il croire que le rebond du début

Publicité

Comment ne pas s’enthousiasmer du virage vert de la MCB ? J’ai eu envie, comme tout le monde, d’y croire et d’applaudir. De trouver l’initiative de K

Dans les hautes sphères économiques, dans les grands-messes qui rassemblent le gratin du pouvoir mondial, le discours n’est plus le même. Ce n’est n

Publicité

Après les patrons du textile, voilà les petits entrepreneurs qui râlent sur le salaire minimum. Un salaire pas réaliste au vu des conditions de leur

Le pays s’installe à nouveau dans un air d’apparente stabilité. Le gouvernement reprend ses marques avec un nouveau casting ministériel. Le business

Publicité

On dit de cette élection qu’elle a été gagnée par les électeurs silencieux. Qui sont-ils ? On sait que les zones rurales ont donné à l’Alliance Moric

opinions Économie

Dans deux jours, Maurice aura un nouveau gouvernement. Quelles que soient les personnes à ce gouvernement, les défis resteront les mêmes. Le premier

Publicité

Éradiquer la pauvreté. Ce terme ressemble à une promesse électorale. D’autant plus que le monde de la recherche en économie n’y a pas accordé une trè

Alors, les élections arrivent. Boum ! Boum ! Boum ! On s’apprête à descendre les sonos dans les rues, dans les voitures, sur les réseaux sociaux cher

Publicité

Et boum ! Thomas Cook est à terre. Le voyagiste le plus ancien, avec 178 ans d’histoire, n’aura pas survécu à la concurrence de la vente par internet

On l’a accueilli conme une star. Avec son air de gentil bonhomme, qui mieux que lui pourrait apporter aux Mauriciens un «feel-good factor» ? Ou mettr