Géraldine Hennequin-Joulia

Issue d’une formation en Histoire de l’art et en médiation culturelle et communication, elle joue depuis toujours sur deux tableaux : le journalisme et la création de projets culturels.  De la Dream Team de Radio 1, en passant par le monde des musées en France, à la direction des opérations de l’ex Salon international du livre Confluences entre autres, elle tire des plans sur la comète pour qu’un jour la culture se prononce avec un grand C à Maurice. A trente ans et beaucoup de poussières, il fait bon de rê

Issue d’une formation en Histoire de l’art et en médiation culturelle et communication, elle joue depuis toujours sur deux tableaux : le journalisme et la création de projets culturels.

De la Dream Team de Radio 1, en passant par le monde des musées en France, à la direction des opérations de l’ex Salon international du livre Confluences entre autres, elle tire des plans sur la comète pour qu’un jour la culture se prononce avec un grand C à Maurice. A trente ans et beaucoup de poussières, il fait bon de rêver !

Les articles de Géraldine sur lexpress.mu

tribune Société

  Des élèves de 272 écoles primaires sont retournés dans leur établissement pour prendre part aux examens du PSAC hier. Ce mardi 6 avril a

Ionesco disait que le théâtre est miroir. Pendant plus d’un siècle et demi, celui de Port Louis disait sans peine l’attachement des mauriciens à la c

Publicité

Dans le bâtiment décrépi du Mauritius Institute, au bout de La Chaussée, Port Louis, savez-vous qu’un important patrimoine sommeille? Cela m’oblige à

Il est des grands hommes que les récits opportunistes occultent. Log Choissane dit aussi Hamyne ou encore le ‘Kaptan’ est de ceux-là. Ce fukinois est

Publicité
blogs

Il est des grands hommes que les récits opportunistes occultent. Log Choissane dit aussi Hamyne ou encore le ‘Kaptan’ est de ceux-là. Ce fukinois est

Quelques arbres centenaires et une poignée d’arbustes tentent de faire bonne figure pour que le Jardin de la Compagnie ne soit pas la plaie béante d’

Publicité

Quelques arbres centenaires et une poignée d’arbustes tentent de faire bonne figure pour que le Jardin de la Compagnie ne soit pas la plaie béante d’

Port Louis est né de la volonté, de la vision et du travail d’un homme. Un gouverneur français qui disait-on était un « modèle d’énergie effective ».

Publicité

L’inexorable fuite en avant de notre Port Louis l’a condamnée à changer considérablement sa physionomie. Mais que pouvait-elle contre le temps, contr