Estelle Bastien

estelle.bastien@lexpress.mu

Rue des Oursins, Baie du Tombeau

Journaliste multimédia depuis cinq ans, Estelle Bastien a rejoint l’actualité générale au quotidien l’express fin 2012 après deux années à lexpress.mu. Passionnée de vidéo, de radio et de presse écrite, elle complète en ce moment une spécialisation en journalisme.

Les articles de Estelle sur lexpress.mu

7 unités. C’est ce qu’Avish a récolté aux derniers examens du Primary School Achievement Certificate (PSAC). En mars 2017, le petit que nous avons ap

Sa maison a été ravagée par un incendie. Téléviseur, ordinateur, effets personnels… tout est parti en fumée. Ursila et ses deux fils se sont alors re

Publicité

L’élément déclencheur : une affiche publiée par Radio One sur le réseau social Facebook. Il s’agissait d’un avis de recherche. Lorsque nous prenons c

Ils ne sont pas restés insensibles face à la détresse de Rossun Maharaullee, qui souffre de l’apnée du sommeil. Christian et Radha Véloupoulé, qui vi

Publicité

Il est âgé de 24 ans et comme de nombreux Mauriciens, ce jeune homme a trouvé un emploi sur un des bateaux de la célèbre ligne de croisière - Royal C

Journée cruciale dans le litige opposant Betamix Ltd, propriétaire de Betamax, à la State Trading Corporation (STC). Celle-ci devra faire connaître s

Publicité

Imaginez, vous êtes une jolie jeune femme travaillant dans une école d’à peu près 2 000 garçons. Vous y enseignez l’éducation physique et vous arrive

«Le ministre me prend pour cible et il me menace personnellement…J’ai sérieusement peur pour ma sécurité.» Ce sont les propos tenus par Veekram Bhunj

Publicité

Elle n’a visiblement pas apprécié les commentaires de la Parliamentary Private Secretary (PPS) Sandhya Bhoygah sur le discours qu’elle a prononcé à l

Ils ont le sourire facile, le même style vestimentaire. Ils se ressemblent. Vinci et Benji Gouyaïe sont deux frères, deux potes. Autre point en commu

Publicité

La première fois qu’il est parti à la rencontre des Rohingyas, c’était fin octobre. Shakeel Anarath s’y est à nouveau rendu ce mois-ci. Il en est per

Les clients : «Bann étrangers. Ena koz Fransé, ena Anglé, pli boukou Anglé.» Qui paieront Rs 2 500 à Rs 3 000 par séance. Déborah sera donc «riche»,

Publicité

C’est un appel qui nous a conduits chez Rossun Maharaullee, à Vallée-Pitot. Cette ancienne enseignante d’école secondaire semblait complètement anéan

Lorsqu’elle apprend qu’elle est gravement malade, Koumila Munisamy se pose une question : «Quelle trace vais-je laisser sur Terre ?» Alors qu’elle av

  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires