Anju Ramgulam

3 Rue des Oursins Baie du Tombeau

Elle a vu le jour par une belle nuit d’été hivernale en l’an de disgrâce 19… (ben non vous ne saurez pas puisque ce ne sont pas vos oignons). Elle a rejoint La Sentinelle en 2006, après avoir effectué 10 000 boulots dans divers domaines dont l’enseignement.

Elle a tout d’abord intégré le secrétariat de rédaction, où la correction des textes vous oblige à comprendre des choses bizarres, comme la politique, avant de consacrer tout son mauvais temps à l’écriture.

Elle a actuellement le pouce rattaché à l’express, un index trempé dans Laf Labou, le majeur ailleurs, l’annulaire à essentielle ainsi qu’une phalange à l’express.mu.

Son dicton préféré : «Il faut vendre la peau de l’ours qui fait déborder le vase car les chattes miaulent quand la caravane ne passe pas.»

Les articles de Anju sur lexpress.mu

Les chiffres s’affolent. Quelque 200 000 Mauriciens souffriraient de troubles mentaux, a annoncé le ministre de la Santé, Anwar Husnoo, durant la sem

Il ne souhaite pas qu’on reconnaisse son visage. Pas parce qu’il a honte de son physique, non, mais parce qu’il est un tantinet timide. Et très fier

Publicité

Comme leurs collègues masculins, elles ont droit aux critiques. Que répondent-elles ? Ont-elle envoyé des photos de leur langue à quelque personne in

Alors que certains exhibent leur langue sur WhatsApp, d’autres prennent leur pied en laissant «errer» leurs mains sous les jupes des filles et des fe

Publicité

Il a la langue bien pendue. En ce vendredi matin, à la section «beef» du marché central à Port-Louis, Bilall Peermamode harangue les clients. Pas en

«L’expressgate». Le mot est lâché. Les événements ont pris une autre tournure dans le sillage du scandale Yerrigadoo. Depuis que sur une radio privée

Publicité

Elle n’est pas en tenue de combat ou de camouflage. N’a pas de mitraillette entre les mains, ne porte pas de casque. Elle a pourtant fière allure dan

«Allô, allô, rant dan sold, rant dan sold mo dir!» Bon, ben quand c’est dit comme ça... Oui, mais voilà. Il ne s’agit pas de vêtements, au grand dam

Publicité

Le 8 septembre, on célébrait la Journée internationale de l’alphabétisation. À Maurice, nombreux sont ceux qui n’ont pas eu accès aux bancs de l’écol

Ce n’était pas tout à fait ambiance de la brousse mais plutôt jungle de béton. Un voyage de presse en Afrique du Sud, organisé par South African Airw

Publicité

Elle a un petit minois qui lui donne un air sage. Et une crinière sauvage. À 24 ans, la pile électrique est pressée. Emilie Romaldo a hâte d’être mam

Elle s’appelle Kervina, a 22 ans et un bébé de 8 mois. Elle est rasta, se fait appeler «Hempress Jah». Comme la plupart des disciples du Almighty, la

Publicité

Le regard des autres, il s’en moque. Ce qui l’intéresse, ce sont leurs pieds, ou plutôt leurs chaussures. Lui, utilise deux cannes pour se déplacer,

Nous l’avons rencontré au détour d’une ruelle, à Baie-du-Tombeau. Il a un sourire permanent collé sur le visage. A du mal à épeler son nom de famille

  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires