Anju Ramgulam

3 Rue des Oursins Baie du Tombeau

Elle a vu le jour par une belle nuit d’été hivernale en l’an de disgrâce 19… (ben non vous ne saurez pas puisque ce ne sont pas vos oignons). Elle a rejoint La Sentinelle en 2006, après avoir effectué 10 000 boulots dans divers domaines dont l’enseignement.

Elle a tout d’abord intégré le secrétariat de rédaction, où la correction des textes vous oblige à comprendre des choses bizarres, comme la politique, avant de consacrer tout son mauvais temps à l’écriture.

Elle a actuellement le pouce rattaché à l’express, un index trempé dans Laf Labou, le majeur ailleurs, l’annulaire à essentielle ainsi qu’une phalange à l’express.mu.

Son dicton préféré : «Il faut vendre la peau de l’ours qui fait déborder le vase car les chattes miaulent quand la caravane ne passe pas.»

Les articles de Anju sur lexpress.mu

Elle s’appelle Kervina, a 22 ans et un bébé de 8 mois. Elle est rasta, se fait appeler «Hempress Jah». Comme la plupart des disciples du Almighty, la

Le regard des autres, il s’en moque. Ce qui l’intéresse, ce sont leurs pieds, ou plutôt leurs chaussures. Lui, utilise deux cannes pour se déplacer,

Publicité

Nous l’avons rencontré au détour d’une ruelle, à Baie-du-Tombeau. Il a un sourire permanent collé sur le visage. A du mal à épeler son nom de famille

Avant, elle maniait le séchoir et les bigoudis. Aujourd’hui, c’est surtout le sécateur et les pains de mousse. Avec son rouge à lèvres coquelicot, se

Publicité

Elle joue au chat et à la souris avec les policiers. La marchande ambulante, boîte «hautement toxique» sous le bras, craint les hommes en bleu, qui f

Les photos ont suscité de vives émotions, la semaine dernière. Elles montrent un chien baignant dans une mare de sang. Elles ont provoqué la colère d

Publicité

Elle est toujours bien accompagnée. De son balai, de son torchon, de son téléphone portable, auquel sont branchés des écouteurs. Cindy Saminaden fait

Un vendredi matin ordinaire. À Plaine-Verte, les rues grouillent de monde, voitures et motos se roulent dessus. À l’avenue Étienne Pellereau, un dram

Publicité

Elle est menue, fragile. Sa force à elle, c’est le mental. Au milieu des étals, à côté des autres marchands, plus costauds, elle passerait presque in

Un vendredi matin ordinaire. À Plaine-Verte, les rues grouillent de monde, voitures et motos se roulent dessus. À l’avenue Étienne Pellereau, un dram

Publicité

Jeudi, c’est jour de foire, de joyeux bazar. À Quatre-Bornes, les gens ont la fièvre acheteuse. Ils ont faim et soif aussi. Le porte-monnaie se vide

Cette jeunesse-là fait plaisir à voir. Une vidéo, postée sur Facebook par des élèves du Collège Lorette de Mahébourg, fait le buzz depuis mercredi. A

Publicité

Au marché de Rose-Hill, c’est le souk. En ce vendredi, un air de week-end flotte dans l’air. Un parfum de snoek aussi. Les nageoires curieuses nous g

Il est 14 h 30 en ce vendredi. La gare du Nord grouille de collégiens. Il suffit de tendre l’oreille. Le répertoire de jurons de «Long lapat» et de «

  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires