Les explications de Pravind Jugnauth hier, vendredi 26 juin, sur les conditions imposées par la Banque africaine de développement (BAD), n'ont pas co

Des bruits de couloir, les derniers buzz ou les derniers scandales, l'express vous dévoile ici ce que les autres vous cachent.

Publicité
tribune Politique

Après l’immense coup politique et stratégique réalisé par le Premier ministre en révoquant le puissant Ivan Collendavelloo, pourquoi ne pas monter un

editorial Politique

Le rapport de la Banque africaine de développement, dont Pravind Jugnauth protège jalousement l’intégrité (n’ayant même pas remis une copie à son ami

Publicité

En faisant ses cartons hier, vendredi après-midi 26 juin, Ivan Collendavelloo a accepté de se livrer à «l’express» – un journal avec lequel il a souv

Encore un fusible qui saute, dans le sillage de la surchauffe de la centrale thermique de St-Louis. Pour avoir mis ses doigts dans la prise, Ivan Col

Publicité

Pour Pravind Jugnauth, l’absence du «kamarad» Ivan Collendavelloo au Conseil des ministres ce vendredi 26 juin, l’a rendu triste. Dans la foulée, il

Quel a été le rôle du consultant de la BWSC dans l’affaire Saint-Louis ? C'est ce que Joe Lesjongard s'est demandé lors d’une conférence de presse an

Publicité

Après la révocation d’Ivan Collendavelloo comme le ministre des Utilités publiques hier, jeudi 25 juin, quatre de ses conseillers qui travaillent dir

Le leader du Parti travailliste est d’avis que Pravind Jugnauth noie le poisson en citant le nom de Paul Bérenger. Il réagit après les «révélations»,

Publicité

«Tonn ekouté ki Ivan inn kozé ? (…) MedPoint ? Ki linn dir?» Non Pravind Jugnauth n’a pas menti quand il a dit qu’il n’avait pas suivi la conférence

editorial Politique

Le numéro deux pensait qu’il avait le soutien du numéro un. Mais Ivan Collendavelloo ne savait pas, ou plutôt ne voulait pas croire, que Pravind Jugn

Publicité

Il a été révoqué ce jeudi 25 juin dans le sillage de l’affaire Saint-Louis, scandale impliquant des moteurs, le Central Electricity Board, Rs 700 mil

Ivan Collendavelloo refuse catégoriquement de révéler les noms des «courtiers» qui ont sollicité des pots de vin en son nom et celui de Paul Bérenger