Y aura-t-il encore un chamboulement sur l’échiquier politique ? La question est sur toutes les lèvres depuis l’échec des négociations de l'alliance e

Il n’avait pas donné signe de vie depuis que le PMSD avait indiqué qu’il quittait le gouvernement. Et, alors que Xavier-Luc Duval avait lancé un avis

Publicité

Le leader de l’opposition envisage sérieusement de déposer une motion de censure contre le gouvernement. Cette stratégie vise à faire dissoudre le Pa

Il avait demandé un temps de réflexion à son leader, Xavier-Luc Duval. Maurice Allet, président de la «Mauritius Ports Authority», prévoit une confér

Publicité

Après avoir donné de claires indications à Clarisse House, samedi 6 juin, qu'une nouvelle alliance PTr-MMM est en vue, Paul Bérenger a fait marche ar

opinions Politique

Pli ou tourn paz, pli ou trouv zimaz… nous apprend ce dicton populaire qui s’adapte parfaitement à la situation politique locale. Ainsi donc, en quel

Publicité

L’interminable tango entre les Rouges et les Mauves finira-t-il par l'annonce d'une rupture retentissante, un mariage romantique ou une séparation re

«Nou ti tomb dakor lor tou pwin.» Mais, samedi 7 juin, Navin Ramgoolam a remis en question la manière dont les ministres seront nommés. C’est ce qu’a

Publicité

Hier à Clarisse House, Navin Ramgoolam et Paul Bérenger se voulaient sur la même longueur d’onde. Mais voilà que quelques heures plus tard, cette ent

Il suffit désormais qu’un député de la majorité vote pour l’opposition pour que la majorité gouvernementale bascule. Car avec le départ du PMSD, la n

Publicité

L’ancien allié des Mauves n’y va pas de main morte en parlant de son ancien leader, Paul Bérenger. Pour lui, ce dernier doit prendre sa retraite car

Le PMSD est en passe de perdre son président. Si cela n’est pas déjà fait. Maurice Allet a tout bonnement disparu de la circulation depuis que le lea

Publicité

C’était «très très beau kot nou ti arive». A la surprise générale, Paul Bérenger a annoncé cet après-midi, samedi 7 juin, à l’issue du comité central

Il aura suffi de deux heures pour que les premières bases d’une alliance entre le PTr et le MMM cèdent. Pourquoi ? Parce que «sous pression», Navin R