Des bruits de couloir, les derniers buzz ou les derniers scandales, l'express vous dévoile ici ce que les autres vous cachent.  

«Li péna okenn krédibilité. An 2014, MSM ti promet enn mirak ékonomik mé sa mirak la inn vinn enn miraz.» C’est un Navin Ramgoolam critique qui a ani

Publicité

Le ministre de l’Économie océanique s’est beaucoup appuyé sur les documents de ses fonctionnaires pour répondre aux questions de Xavier-Luc Duval hie

opinions Politique

En février 2018, le bureau du Premier ministre informe un businessman chinois de son éligibilité à un permis de résidence permanente parce qu’il aura

Publicité

C’est un projet de loi longtemps attendu. Le Use of Pesticide Bill a été présenté en seconde lecture le vendredi après-midi 29 juin. Il ressort que l

Les députés de l’opposition ont effectué un walk out, mercredi pour protester contre la restriction de leurs interventions sur les dotations budgétai

Publicité

Après la PNQ, le Use of Pesticides Bill a été présenté en deuxième lecture. Il est prévu que plusieurs parlementaires interviennent sur ce projet de

  «Il est déjà parti, là il fait officiellement savoir qu’il retire son appel. Cela ne m’intéresse pas.» Réaction du leader du MMM, Paul Bérenger, a

Publicité

C’est au tour du ministre de l’Économie océanique et des ressources marines, Prem Koonjoo, d’être «in the hot seat». La Private Notice Question (PNQ)

C’est une phrase qui est passée inaperçue dans l’hémicycle lundi 25 juin. La speaker Maya Hanoomanjee a traité des conseillers de «gopia» alors qu’el

Publicité

Ils étaient tous sur la même longueur d’onde ce mercredi. Les parlementaires de l’opposition ont quitté l’hémicycle en plein examen en comité des dot

«Il est déplorable qu’en 2018, l’opposition fasse du désordre. C’est un complot contre la démocratie westminstérienne. C’est un complot qui déstabili

Publicité

    La speaker a expulsé le député MMM Rajesh Bhagwan juste après la reprise, lors de l'examen des dotations budgétaires du ministère des Services

opinions Politique

Quand il ne sifflote pas, Paul Bérenger aime chanter ses propres louanges. Si jadis (entre 2000-2005) son refrain préféré était, ni plus ni moins, «M