Le communalisme et le racisme ne passeront pas par l’Art

Avec le soutien de

Le concert organisé par Amnesty International Mauritius Section (AIMS), le 11 décembre au conservatoire François Mitterrand à Quatre-Bornes, a connu un franc succès.

Cet événement s’inscrit dans le cadre de la célébration de la déclaration des Droits de l’Homme, le 10 décembre, et de la campagne que mène cette organisation contre le communalisme. Par la même occasion, un CD de l’organisation intitulé: «Par mwa rasis pa pou pase» (le racisme ne passera pas par moi), a été lancé.

Le spectacle était assuré par le groupe Etaé!, Linzy Bacbotte, Alain Auriant, Master Cool B, Menwar, Eric Triton, Doushan, Nancy Derougère, Mario Justin… entre autres. Alain Auriant, la cheville ouvrière de ce concert et membre d’Amnesty International, a assuré que c’est le début d’une série de concerts pour l’organisation. «Les artistes, qui ont participé à ce concert, figurent tous sur le CD lancé par Amnesty International par la même occasion. Ce CD est en vente dans les bacs», explique Alain Auriant.

A l’entracte, cinq jeunes de différentes communautés de notre pays ont fait passer le message de cette campagne, «Par mwa rasis pa pou pase». L’idée derrière ce concert est de faire passer ce message au plus grand nombre par la voix des artistes très écoutés et appréciés par les jeunes. Pour Kavi Pyneeandy, président d’Amnesty International Mauritius Section, la participation du public l’a agréablement surpris. «Je ne m’attendais pas à une aussi grande foule. Les Mauriciens savent aussi se mobiliser pour la bonne cause», ajoute-t-il.

Le public a été irrésistiblement séduit par la qualité de ce spectacle. «Les artistes invités sont les plus talentueux du pays et je me ferais un devoir d’acheter le CD», nous avoue Richard, membre d’Amnesty International. «C’est aussi l’occasion pour les bénévoles de notre organisation de se rassembler et de mieux se connaître, car nous œuvrons pour la même cause sans vraiment se rencontrer», ajoute Richard.

Alain Auriant a également salué le public qui a fait le déplacement. «Avec tous les concerts gratuits qui ont eu lieu ces derniers temps, je pensais que le public n’allait pas répondre présent», avoue-t-il. «La présence d’une équipe de Noot TV nous assure également une bonne couverture dans l’océan Indien. L’avenir s’annonce bien pour notre combat», conclut-il.

&nbsp&nbsp&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires