Rwanda : Pravind Jugnauth inaugure une centrale hydroélectrique de Rs 1,3 milliard

Avec le soutien de
Pravind Jugnauth procédant, dimanche, à l’inauguration de la centrale Mushishito-Rukarara V Hydropower Plant en compagnie de son homologue rwandais, le Dr Edouard Ngirente (à g.).

Pravind Jugnauth procédant, dimanche, à l’inauguration de la centrale Mushishito-Rukarara V Hydropower Plant en compagnie de son homologue rwandais, le Dr Edouard Ngirente (à g.).

Au Rwanda pour participer au sommet du Commonwealth, le Premier ministre, Pravind Jugnauth, en a profité pour procéder à l’inauguration d’une centrale hydroélectrique conçue par Omnihydro, une filiale d’Omnicane, qui symbolise la coopération entre Maurice et les pays du continent africain.

Trente millions de dollars, soit environ Rs 1,3 milliard. C’est le coût de la centrale hydroélectrique Mushishito-Rukarara V Hydropower Plant construite dans le district Nyagamabe au Rwanda, par Omnihydro, une filiale d’Omnicane. Dimanche, le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a inauguré la centrale en présence de son homologue rwandais, le Dr Edouard Ngirente, et du Dr Ernest Nsabimana, ministre de l’Infrastructure.

Pravind Jugnauth a réitéré l’engagement du gouvernement mauricien à renforcer la coopération entre le Rwanda et Maurice. «La relation de coopération Maurice-Rwanda constitue un exemple de coopération intra-africaine en pleine conformité avec l’Agenda 2063, le plan de l’Afrique pour transformer le continent en la puissance mondiale du futur.» Pravind Jugnauth a rappelé que CHOGM 2022 a mis beaucoup d’accent sur le changement climatique et les énergies propres et durables. Ces questions, affirme-t-il, ont une grande importance pour nos deux pays dans un contexte de crise énergétique mondiale. «Nous estimons que la transition énergétique détient la clé de la problématique de l’énergie mondiale et du dérèglement climatique. Les prix élevés des énergies fossiles et l’urgence climatique soulignent le besoin pressant de passer à l’énergie propre au plus vite.»

Le Premier ministre a également maintenu que «nous devons continuer à nous concentrer sur la crise climatique qui nous affecte et maintenir la durabilité au cœur de tout ce que nous faisons. L’île Maurice et le Rwanda partagent le même engagement, nous nous engageons tous les deux à faciliter et à fournir un accès à une énergie propre, plus sûre et fiable à notre population.»

Il estime que la centrale hydroélectrique de Mushishi- to-Rukarara V est l’un des plus grands projets contractés par des entreprises mauriciennes en Afrique. «Grâce à ce projet énergétique, Omnicane a ouvert la voie à de futurs projets qui peuvent fournir des investissements à impact aux communautés pour répondre aux besoins énergétiques immédiats.»

De son côté, Jacques d’Unienville, Chairman d’Omnihydro et Chief Executive Officer d’Omnicane, a fait ressortir qu’Omnicane s’engage pleinement à apporter son savoir-faire et son expertise dans le domaine des énergies renouvelables au service de Maurice et de la région africaine en général. «Nous croyons et sommes fiers d’affirmer aujourd’hui que nous avons maîtrisé la courbe d’apprentissage et considérons que nous sommes désormais en mesure de présenter Omnihydro comme l’histoire réussie de deux pays engagés dans le développement durable.»

Quant à Xavier Bathfield, Head of Mauritian and Regional Corporates du Mauritius Commercial Bank Group, l’institution financière qui a soutenu le projet, il a salué cette initiative dans la mise en place de cette centrale et a réitéré l’engagement de la banque à soutenir le gouvernement mauricien dans ses objectifs d’énergies renouvelables. «La MCB s’est engagée à soutenir des projets respectueux de l’environnement, tout en bénéficiant à la population dans son ensemble. À cet égard, la MCB s’engage à soutenir l’ambition du gouvernement mauricien, qui s’est fixé pour objectif d’atteindre une production de 60 % d’énergie renouvelable d’ici 2030. Je suis plus que jamais convaincu que la coopération régionale est le seul moyen de nous renforcer ensemble.»

Le projet de la centrale hydroélectrique a été exécuté sous un Special Purpose Vehicle et sur la base d’un accord d’achat d’électricité signé entre la société et Energy Utility Corporation Ltd du Rwanda. En termes d’impact environnemental, la centrale devrait réduire les émissions de CO2 d’environ 14 500T par an. Cela équivaut à une plantation d’arbres d’environ 1 000 hectares par an.

La centrale hydroélectrique devrait alimenter en moyenne l’équivalent de 175 000 foyers avec de l’énergie propre. Selon Edouard Ngirente, Premier ministre rwandais, les investissements de Maurice représentent 800 millions de dollars américains, soit 25 % de tous les investissements provenant de l’étranger.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x