Sondage

Avec le soutien de

La majorité gouvernementale s’est sentie fortement requinquée à la lecture du récent sondage de Straconsult/Le Mauricien. Il y a de quoi !

Certains pourraient être tentés de douter de la fiabilité de la photographie électorale qu’il révèle. Ce serait une erreur. Ce sondage confirme l’existence dans le pays, d’un schisme politico-culturel qui s’accentue au fil des années. Je n’hésite pas à postuler que nous sommes aujourd’hui deux pays.

Tout ce qui agite, dérange, rebute une partie de la nation indiffère totalement l’autre partie. Les bruits, les hurlements et les gesticulations des urbains, relayés par des médias et des réseaux sociaux très urbanisés, ne tourmentent que rarement les ruraux. Leurs préoccupations ne sont pas les mêmes, leur seuil de tolérance aux manquements du régime n’est pas à la même hauteur, leur fréquentation des sphères du pouvoir, sous couvert d’activités socio-culturelles, est infiniment plus intime. Encore que les jeunes et un certain nombre d’intellectuels ne sont pas dans la même veine mais ils représentent une petite minorité.

Il n’est pas interdit de penser que cette disjonction est incitée par le pouvoir. J’ai été ahuri d’entendre un ministre de la République, pour répondre aux opposants de la construction d’une route dans une région écologiquement sensible, argué que les «habitants des circonscriptions No. 5 à 12» avaient bien droit, eux aussi, à leur autoroute.

Bientôt un mur peut-être. Il existe déjà dans les têtes.

Publicité
Publicité
e-brochures.mu logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

e-brochures.mu icon
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x