Débats sur la motion de censure: Michaël Sik Yuen chouchoute l’humour

Avec le soutien de
Le député Michaël Sik Yuen a brandi un chouchou, certainement pas produit en Ukraine.

Le député Michaël Sik Yuen a brandi un chouchou, certainement pas produit en Ukraine.

Il a su user de son humour provocateur pour faire passer son message. Ce qui lui importe le plus, c’est qu’à la fin, tous comprennent la situation de milliers de familles. À ce jeu, le député Michaël Sik Yuen n’a pas son second. «Depuis 2020, lors du Budget, au moment de faire mon dis- cours, j’essaye d’attirer l’attention sur l’alimentation.» Idem pour l’achat de masques durant le confinement. «Il y a des novices au sein du gouvernement. Quand j’avais évoqué le coût des masques, on m’avait bouffonné. Pourtant, aujourd’hui, l’on vend des masques à Rs 2 ou Rs 5.»

Mais ce n’est pas qu’une farce. «Je suis sur le terrain. Je connais des gens qui peinent à joindre les deux bouts. Certains ne mangent même pas à leur faim, et dorment le ventre vide. La cherté de la vie les plombe. Ceux appartenant au gouvernement sont plus aisés et ils se fichent des autres.»

Revenons sur l’épisode qui fait le buzz. Lors des débats sur la motion de censure, Michaël Sik Yuen a apporté des légumes dans l’Hémicycle et énoncé leur prix exorbitant. «Il ne faut pas tout mettre sur le conflit entre la Russie et l’Ukraine. Les Mauriciens ne sont pas dupes», a-t-il lancé, avant de parler du prix qu’il a payé pour des chayottes. «Pour les personnes qui ne savent pas ce que c’est chayotte, ce sont des chouchous.» Avant de brandir un spécimen.

Le speaker, amusé, lui a alors demandé : «Are you going to table it?» Le député travailliste a répondu : «I can table it…» Avant de continuer sa liste de prix des légumes. «Je pose une question aux membres du gouvernement : est-ce que ces légumes sont cultivés en Ukraine ou à Maurice ? Ce gouvernement nous dit qu’il faut se serrer la ceinture mais il ne fait que le contraire…» Interrogé sur son choix des légumes comme justificatif, l’élu rouge nous a répondu en souriant que lors de deux Budgets, il a commenté sur des produits de base. «Il ne me restait que les légumes…»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x