Expulsion du Slovaque Uricek: l'enquête réclamée par le DPP suspendue

Avec le soutien de
L’«Attorney General», Maneesh Gobin, s’oppose à l’enquête judiciaire par un magistrat commandée par le DPP, Satyajit Boolell, sur l’expulsion de Peter Uricek.

L’«Attorney General», Maneesh Gobin, s’oppose à l’enquête judiciaire par un magistrat commandée par le DPP, Satyajit Boolell, sur l’expulsion de Peter Uricek.

Maneesh Gobin a réclamé – et obtenu – en Cour suprême, hier après-midi, la suspension de l’enquête instituée par Satyajit Boolell sur l’expulsion du Slovaque. L’Attorney General a également demandé une révision judiciaire de cette décision du Directeur des poursuites publiques (DPP). La première audience de cette investigation, qui devait débuter aujourd’hui devant le tribunal de Port-Louis, a été annulée, en attendant que la révision judiciaire soit entendue, le 17 mai.

Confrontation entre l’Attorney General, Maneesh Gobin, et le Directeur des poursuites publiques, Me Satyajit Boolell, Senior Counsel, par rapport à l’expulsion manu militari du Slovaque Peter Uricek du territoire mauricien, le 26 avril. Maneesh Gobin a contre-attaqué et réclamé en Cour suprême, dans l’après-midi d’hier, la suspension des travaux de l’enquête instituée par le DPP et une révision judiciaire de cette décision.

La motion de l’Attorney General a été entendue hier devant la Senior Puisne Judge Nirmala Devat et le juge Patrick Kam Sing. Après avoir parcouru la motion, les juges ont ordonné la suspension de cette enquête. L’affaire sera appelée le mardi 17 mai à 10 heures en Cour suprême afin que la demande de révision judiciaire déposée par l’Attorney General soit débattue.

Après la décision de la Cour suprême, la première audience de l’enquête fixée pour aujourd’hui au tribunal de Port-Louis Sud a été annulée en attendant que la révision judiciaire soit entendue.

Le DPP a assigné huit témoins dans cette enquête judiciaire. Il s’agit des policiers impliqués dans l’expulsion du Slovaque du territoire mauricien, du directeur de l’aviation civile, des officiers qui ont assuré l’atterrissage et le décollage de l’Airbus 319 du gouvernement slovaque, le 26 avril, de Narendrakumar Boodram du Passport and Immigration Office, des fonctionnaires ayant traité le dossier du Slovaque, d’un officier de la Cour suprême pour déposer le dossier de Peter Uricek, du Court Manager du tribunal de Port-Louis pour présenter le dossier du Slovaque et de Me Yatin Varma, avocat de Peter Uricek.

Dans sa réponse à l’Assemblée nationale mardi aux questions de Reza Uteem et d'Arvin Boolell, le Premier ministre a expliqué que le Slovaque n’a jamais été déporté, ni extradé du territoire mauricien. Il a été expulsé. Selon Pravind Jugnauth, il n’y a eu aucune entorse à la décision de la Cour suprême.

Dans une déclaration à l’express, le DPP devait préciser qu’un magistrat est mieux placé pour gérer une enquête de cette ampleur avec beaucoup plus de sérénité et dans l’intérêt de la justice. C’est ça la séparation des pouvoirs, a-t-il expliqué.

Me Varma : . «Ma convocation tient toujours»

Sollicité, Me Yatin Varma, représentant les intérêts du Slovaque et qui a indiqué en cour, hier, qu’il est en présence d’une information faisant état de la contestation de l’Attorney General, confie qu’il se rendra en cour de district aujourd’hui. «J’ai reçu une convocation pour me présenter devant le tribunal de Port-Louis ce jeudi. Attendons voir la communication du parquet en cour à ce sujet.»

Expulsion du Slovaque Uricek: L'enquête réclamée par le DPP suspendue by L'express Maurice on Scribd

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x