Diplomatie: pourquoi autant de ministres mauriciens à Dubaï ?

Avec le soutien de

À la lecture du compte-rendu du Conseil des ministres, on constate que beaucoup de ministres mauriciens se rendent aux Émirats arabes unis. Celui de la Technologie, Deepak Balgobin, a participé surtout à des Business Forums, de même que Steven Obeegadoo, ministre du Tourisme. Le ministre des Finances, Renganaden Padayachy, était également à Dubaï avant-hier. On en saura un peu plus sur le but de sa visite dans le prochain communiqué du Cabinet. Le Parlement étant en vacances, beaucoup de ministres sont donc à l’étranger pour des «discussions» et des discours. Cependant, à lire le communiqué du Conseil des ministres de vendredi, il est assez difficile de cerner le but de ces visites aux Émirats arabes unis.

Le Memorandum of Understanding (MoU) qui sera signé bientôt entre l’Abu Dhabi Fund et l’Economic Development Board (EDB) semble être le clou de ce déplacement. Nous avons demandé à l’EDB des précisions en termes de retombées économiques et de création d’emplois auxquelles on devrait s’attendre. Mais l’organisme n’est pas en mesure de nous donner une idée du genre de projets qui intéresseraient ce fonds souverain et a juste souligné que l’EDB agira comme un facilitateur pour ce fonds si jamais il décide d’investir à Maurice.

Bien que le Deputy Prime Minister (DPM) Obeegadoo était aussi à Dubaï, il ne semble pas qu’il ait rencontré, officiellement du moins, les dirigeants de l’Abu Dhabi Fund. Nous avons essayé de contacter son service de presse pour savoir si le DPM comptait rechercher les dollars de ce fonds souverain pour le projet de construction de 12 000 maisons, vu qu’il détient aussi le portefeuille du Logement et des terres. Mais on ne nous a pas répondu.

En tout cas, Steven Obeegadoo a vanté, à Dubaï, l’«evolution of the Mauritian Property and Real Estate market». Et a rencontré Hussain Sajwani, de Damas Properties Co de Dubaï. Cette compagnie serait intéressée par un nouveau projet d’hôtel mais l’on ne sait où sera construit l’établissement ni si l’investisseur achètera un hôtel existant. Un DPM qui se déplace rien que pour parler à un investisseur dans un secteur en difficulté «covidienne» ?

L’on nous parle d’une autre rencontre avec un dirigeant d’Emirates Airlines qui a avorté à la dernière minute. Y a-t-il eu usurpation de rôle ? Le ministre des Finances y a-t-il été délégué pour remplacer le ministre Obeegadoo pour la rencontre avec Emirates Airlines ? On n’en saura pas plus pour le moment.

Publicité
Publicité
e-brochures.mu logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

e-brochures.mu icon
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x