Politique: semaine de clarifications en vue

Avec le soutien de
Les «koz koze» de Bérenger et Ramgoolam vont-ils déloger Bodha et Badhain (extrême g. et dr.) de l’entente de l’Espoir ? Seul l’avenir nous le dira.

Les «koz koze» de Bérenger et Ramgoolam vont-ils déloger Bodha et Badhain (extrême g. et dr.) de l’entente de l’Espoir ? Seul l’avenir nous le dira.

La troisième semaine de janvier s’annonce pleine de promesses sur le plan politique. Elle devrait apporter des éclaircissements des différents protagonistes de l’opposition sur l’actualité.

Lasaison politique aura repris sur les chapeaux de roues la semaine dernière avec le cas Adebiro et des indications de koz koze des leaders de l’opposition parlementaire. Ainsi deux importantes rencontres sont prévues aujourd’hui. Le leader de l’opposition, Xavier Duval, rencontre le chef de file du Parti travailliste (PTr), Arvin Boolell, dans la matinée. Quelques heures plus tard, cela devrait être le tour des dirigeants de l’entente de l’Espoir, surtout pour discuter de la réunification de l’opposition et écouter ce que le leader du MMM, Paul Bérenger, a à dire après ses discussions avec le leader du PTr, Navin Ramgoolam. Paul Bérenger a répété samedi dans la conférence de presse en solo du MMM que les détails des discussions sur une éventuelle alliance de toute l’opposition parlementaire ne seraient pas dévoilés.

Tout en affirmant que le MMM est en faveur d’une telle alliance, il a une nouvelle fois précisé qu’elle ne se ferait pas à n’importe quel prix. C’est la première rencontre de l’entente de l’Espoir après que l’express a révélé dans son édition du dimanche 8 janvier des détails sur une éventuelle alliance PTr-MMM-PMSD. Après avoir évoqué la possibilité que Nando Bodha et Roshi Bhadain n’en soient pas parties prenantes, il est du devoir du MMM et du PMSD de clarifier les choses. Comme il est encore trop tôt pour parler d’alliance concrétisée, l’entente de l’Espoir poursuivra pendant encore longtemps son petit bonhomme de chemin et samedi prochain, les quatre leaders seront probablement ensemble pour leur point de presse hebdomadaire.

«Même si le commissaire électoral, Irfan Rahman, se concentre sur les élections régionales à Rodrigues, prévues le 13 février, il attend aussi la décision de la Cour Suprême sur un ‘recount’ au no 19.»

Du côté du PTr, personne sauf Navin Ramgoolam ne sait grand-chose des discussions de cette éventuelle alliance. Si Patrick Assirvaden a déclaré à l’express vendredi qu’à sa connaissance, pas grand-chose a été discuté jusqu’ici, Arvin Boolell, interrogé hier, a fait ressortir qu’une alliance prendra le temps qu’il faudra pour se concrétiser.

Pour sa rencontre avec Xavier Duval ce matin, Arvin Boolell a souligné que le poste de leader de l’opposition ne sera pas forcément au centre de discussions. «Comme deux politiciens qui ont une longue expérience parlementaire, c’est bien de se rencontrer après que le Parlement est entré en vacances midécembre. Rien ne dit que je ne vais pas rencontrer d’autres dirigeants des partis de l’opposition dans les jours à venir. C’est bon dans une démocratie.» Le chef de file du PTr dit qu’il a une grande estime pour Nando Bodha et qu’il lui parle de temps à autre, comme il le fait avec d’autres dirigeants de l’opposition. «D’ailleurs, il faut saluer son courage d’avoir démissionné comme ministre seulement 15 mois après les élections de novembre 2019.»

Par ailleurs, dans l’attente d’une décision de la Cour suprême sur un recomptage des voix dans la circonscription no 19 (Stanley/Rose-Hill), la pétition électorale d’Arianne Navarre-Marie contestant l’élection de Dorine Chuckowry dans la circonscription no 1 (Port-LouisSud/Grande-Rivière-Nord-Ouest), qui sera prise à partir de mercredi, retiendra l’attention. D’autre part, même si le commissaire électoral, Irfan Rahman, se concentre sur les élections régionales à Rodrigues, prévues le 13 février, il attend aussi la décision de la Cour suprême sur un recount au no 19. Interrogé samedi, il ne veut pas pour l’instant se prononcer sur la question de best loser en cas de victoire de Jenny Adebiro sur Ivan Collendavelloo, affirmant qu’il ne peut pas répondre à une telle question. 

Publicité
Publicité
e-brochures.mu logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

e-brochures.mu icon
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x