Conférence de presse du MSM: manque d’eau et excès de zèle

Avec le soutien de

Joe Lesjongard, ministre des Services publics et donc responsable de la fourniture d’eau, le reconnaît : les grosses pluies ont rempli les réservoirs. Et pourtant, il y a eu pénurie d’eau à certains endroits. Pourquoi ? Même s’il ne le nomme pas, il semble jeter le blâme du manque de planification, entre autres, sur son prédécesseur, Ivan Collendavelloo, qui avait promis une distribution 24/7… C’était lors de la conférence de presse du MSM, hier.

Lesjongard concède que l’eau n’est disponible que 8 heures par jour dans certains quartiers et que la distribution est irrégulière en général. «On dépend trop des camions citernes du privé, qui, justement, est responsable du problème d’eau à Bambous-Virieux.» Le camionneur, dit Lesjongard, n’a pas suivi le programme de distribution et il est même rentré chez lui avant l’heure, après avoir débranché son GPS.

Toujours au chapitre «pa mwa sa li sa», il accuse, en présence du ministre responsable des travaux, un contracteur qui réparait les routes et qui a endommagé un tuyau de la CWA à Vacoas. «Il faut en finir, a-t-il martelé, avec les camions citernes privés car certains ne sont pas sérieux et il y a trop de magouilles.» Les prestataires sont parfois payés pour rien. En tout, Rs 50 millions sont dépensées annuellement pour ce service. C’est pourquoi il a décidé de faire l’acquisition pour la CWA de 10 camions citernes, annonce-t-il. Et le service 24/7? Il n’a pas donné de date.

Autres solutions proposées: la CWA sera restructurée et le paiement des allocations aux ingénieurs sera basé sur leur performance. Des smart meters seront installés dans tous les foyers en empruntant de la Banque de développement africaine. Il n’a pas dit comment le remplacement de meter readers aiderait à régler le problème d’eau. Mais il a promis une gestion automatisée de la distribution avec l’aide d’un pays ami. Joe Lesjongard promet aussi le dessalement de l’eau de mer. Alors que son collègue ministre des Infrastructures nationales parle d’inondations…

Bobby Hurreeram, lui, accuse le changement climatique pour justifier les inondations. Comme l’avait fait aussi Anwar Husnoo. Il s’en prend également à la population qui bouche les drains. Il reconnaît que certains de ces drains ont été mal conçus, mais pas ceux qu’il a construits, lui, à Mare-d’Albert et Mare-Tabac, par exemple. Il n’a pas manqué, comme d’habitude, de remercier le Premier ministre qui lui accorde généreusement des fonds pour Rs 11,7 milliards de drains sur 1 438 sites.

Sinon, Hurreeram n’a pas oublié de critiquer l’opposition qui n’a rien fait quand elle était au pouvoir. Et qui joue de temps en temps à la chaise musicale pour occuper le poste de leader de l’opposition.

Publicité
Publicité
e-brochures.mu logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

e-brochures.mu icon
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x