Tourisme dans le rouge: la faute aux correspondants ?

Avec le soutien de

La MBC n’a pas tardé à trouver des boucs émissaires pour cette décision de la France de nous placer sur la liste rouge écarlate. Lors du JT de samedi soir, un reportage a montré plusieurs Unes de journaux (en faisant des gros plans sur les quotidiens «l’express» et «Le Mauricien», et aussi Le «Défi») qui évoquent l’explosion des cas et le nombre de morts qui augmente.

Le reportage pose la question de savoir si ce ne sont pas la presse mauricienne et les correspondants qui collaborent avec la presse internationale qui sont responsables de ce qui arrive à l’industrie touristique : «La responsabilité de la presse est-elle engagée ?» Un argument déjà mis en avant par l’AHRIM et la MTPA mais qui ne convainc pas les diplomates. De telles décisions sont prises en étudiant plusieurs facteurs.

Selon plus d’un diplomate, la presse indépendante en est un, mais il y a d’autres sources d’information et de confirmation. Il y a aussi la transparence ou la non-transparence autour du nombre de contaminés, de décès, les infrastructures médicales, le nombre de lits, les équipements, la liberté de la presse, et celle des citoyens de faire part de leurs problèmes sanitaires, fait-on ressortir.

Publicité
Publicité
e-brochures.mu logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

e-brochures.mu icon
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x