Bilan financier 2020-2021: New Mauritius Hotels affiche des pertes de Rs 3,1 milliards

Avec le soutien de
Le «Dinarobin Beachcomber» était en rénovation.

Le «Dinarobin Beachcomber» était en rénovation.

Rs 3,1 milliards, c’est le montant des pertes qu’affiche New Mauritius Hotels (NMH) pour l’année financière 2020- 2021, soit la période allant de juillet 2020 à juin 2021, donc avant la réouverture totale des frontières. S’il est clair que l’impact de la crise sanitaire et économique se fait toujours ressentir sur la performance du groupe, la découverte du nouveau variant Omicron et la suspension des vols avec l’Afrique du Sud ne seront certainement pas favorables à un gros rebond du chiffre d’affaires, Beachcomber détenant une part très élevée du marché sud-africain. «Ces résultats traduisent un environnement fortement impacté par la crise sanitaire et ses effets sans précédent sur l’industrie mondiale du tourisme et du voyage. Le groupe suit avec préoccupation l’émergence du nouveau variant Omicron, mais prévoit de renouer avec la profitabilité au second trimestre se terminant le 31 décembre 2021», déclare-t-on du côté du groupe hôtelier.

Sur l’année financière 2020- 2021, le groupe enregistre un fort repli de son chiffre d’affaires, qui s’établit à Rs 1,1 milliard, en comparaison à Rs 5,6 milliards pour l’exercice financier de neuf mois allant d’octobre 2019 à juin 2020. Il faut savoir que les pertes après-impôt s’élèvent à Rs 3,1 milliards, contre Rs 686 millions en 2020. Il en ressort que les revenus des opérations locales ont été très faibles à Rs 671 millions, comparés à Rs 4,7 milliards pour l’exercice précédant 2020, tandis que l’EBITDA est négatif à Rs 1,8 milliard par rapport à un EBITDA positif de Rs 228 millions en 2020. «Malgré les mesures de maîtrise des coûts mises en oeuvre et l’aide de l’État à travers le Wage Assistance Scheme, le groupe a subi des pertes très élevées pour l’année financière 2021.»

Activités marocaines

En ce qui concerne la performance de NMH au premier trimestre de l’année financière 2021-2022, les trois premiers mois, soit juillet à septembre 2021, affichent un chiffre d’affaires de Rs 485 millions contre Rs 213 millions pour la même période en 2020. Cette performance s’explique principalement par la progression des activités marocaines et les revenus de location de Rs 104 millions aux Seychelles, où un profit récurrent trimestriel de Rs 49 millions a été réalisé.

En effet, au Maroc, les opérations de NMH ont bénéficié de la réouverture plus tôt des frontières, en septembre 2020. La progression de la campagne de vaccination en Europe et au Maroc, a entraîné des répercussions encourageantes sur les arrivées touristiques à Marrakech, bien que n’atteignant pas les niveaux pré-Covid. «Toutefois, les restrictions de mouvement entre provinces, les couvre-feux et les fermetures sporadiques des frontières ont pesé sur les activités, en créant des incertitudes sur le marché. Les revenus des opérations marocaines chutent à Rs 235 millions, par rapport à Rs 455 millions en 2020. Les opérations marocaines enregistrent un EBITDA négatif de Rs 115 millions, contre un EBITDA positif de Rs 38 millions pour l’exercice 2020.»

Aux Seychelles, NMH a complété les travaux à Ste-Anne et les clés du resort de 295 chambres ont été remises au Club Med en février 2021, en dépit de la conjoncture difficile. Les opérations seychelloises ont généré cinq mois de revenus locatifs, s’élevant à Rs 155 millions, mais elles affichent un EBITDA négatif de Rs 46 millions, en raison des frais ponctuels liés principalement aux coûts d’achèvement du projet.

De retour à Maurice, les activités hôtelières du groupe ont repris de manière progressive à partir du 15 juillet 2021, à l’exception de Shandrani Beachcomber, Dinarobin Beachcomber, Mauricia Beachcomber et Royal Palm Beachcomber Luxury, qui étaient tous en rénovation. Au vu des conditions de séjour strictes des in-resorts, cette première phase de réouverture a attiré peu de clients étrangers. Aussi au terme du 1er trimestre 2021-2022, le groupe a subi des pertes aprèsimpôt de Rs 755 millions.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x