Ajay Jhurry: «Un nouveau lockdown serait fatal»

Avec le soutien de
Ajay Jhurry, président des tour-opérateurs

Ajay Jhurry, président des tour-opérateurs

Les cas positifs et les décès ne cessent de croître et de nouvelles restrictions ont été appliquées. Cela déstabilise-t-il les touristes ?

Cette résurgence de cas à Maurice et l’arrivée du variant Delta constituent une sorte de déjà-vu par les touristes dans leur pays. Beaucoup de visiteurs d’Europe, dont des first-time travellers et les habitués, attendaient l’ouverture des frontières. Le Delta en lui-même ne fait pas si peur mais sa gestion par contre, oui. Quand vous voyez d’autres pays qui y sont confrontés, à l’exemple de l’Angleterre, la stratégie pour contrer ce variant est en nette amélioration. Ce variant fait-il peur ? Oui. Mais cette frayeur s'amplifie quand on ne contrôle plus la situation. C’est rassurant quand on dit qu’on est à 90 % vaccinés. Toutefois, le problème est qu’une confusion peut être générée du fait que les décès augmentent. Dès l’achat de leur billet, la décision est prise en amont par les vacanciers de maximiser leur séjour. Donc, ils ne vont pas rester cloîtrés, une fois sur place, Covid-19 ou pas.

L’indiscipline de certains touristes par le non-port du masque a été mise en exergue ces derniers temps. Pourquoi ce relâchement ?

En fait, une bonne partie des visiteurs se conforment aux exigences sanitaires. Il en va de même pour des Mauriciens qui respectent le port du masque et d’autres, non. D’ailleurs, la période d’octobre à décembre 2021 constitue un test pour la relance du secteur. C’est pour cela que la cohabitation entre la communauté et les touristes est vitale. Il faut que les citoyens fassent leur part au niveau des gestes barrières.

 Quelles actions urgentes faut-il prendre pour mieux gérer la situation ?

À court terme, il faut maîtriser le problème du Delta. Pour cela, il faut augmenter toutes les mesures sanitaires qui s’imposent dans la communauté locale et réduire les risques de propagation. Le télétravail a été largement encouragé dans le secteur public. Il faut aussi que le secteur privé suive. À mon avis, il faut aussi agir au niveau des lieux de concentration des masses. Pour éviter que les cas n’augmentent et un autre lockdown, il faut qu’on applique les mesures sanitaires de neuf à dix sur une échelle allant jusqu’à dix. Réduire les rassemblements est une bonne chose mais il faut aller plus loin et penser aux autobus. Le principe de l’ordre alphabétique pourrait être réinstauré. On a tout à gagner à appliquer de telles décisions afin d’éviter un nouveau lockdown qui serait fatal cette fois-ci. Les campagnes de sensibilisation doivent être plus agressives, en commençant par l’aéroport et dans les lieux publics avec les informations sur les protocoles sanitaires. Le Covid-19 est l’affaire de tous.

Publicité
Publicité
Lexpress deals logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

Lexpress deals brochure
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x