Private Prosecution: Pravind Jugnauth obtient une «Stay of Execution» jusqu’à la semaine prochaine

Avec le soutien de

C’est un tout petit répit, mais un répit quand même. A l’appel du procès intenté par Pravind Jugnauth devant le chef Juge pour réclamer l’arrêt des procédures criminelles instruites par Suren Dayal qui accuse le Premier ministre d’avoir juré un faux affidavit en relatant ses dépenses électorales, les avocats de Pravind Jugnauth ont déposé un nouvel affidavit.

Pour permettre à toutes les parties de s’échanger encore des arguments via affidavits, le chef Juge a proposé aux parties concernées de se retrouver devant lui vendredi pour mettre de l’ordre dans toute la documentation qui servira de base au procès. Les débats eux auront ainsi lieu la semaine prochaine.

Les avocats des deux camps ont accepté. 

Me Domingue, un des avocats de Suren Dayal, a même accepté d’attendre l’issu de l’affaire avant de donner suite à la «Private Prosecution» qui est appelée le 8 novembre prochain. Le chef Juge a donc accordé la «Stay of Execution» de la «Private Prosecution» jusqu’à que le chef Juge donne son opinion sur la demande du Premier ministre.

La date du 8 novembre peut toujours tenir, à condition que le chef Juge donne gain de cause à Suren Dayal dès la semaine prochaine. Pravind Jugnauth se retrouvera alors dans le box des accusés.

Un autre scénario, c’est que le chef Juge donne raison au Premier ministre (avant ou après le 8 novembre) et l’affaire du faux affidavit sera alors complètement éteinte.

Enfin, le chef Juge peut toujours donner raison à Suren Dayal après le 8 novembre. Il faudra alors fixer une nouvelle date pour la «Private Prosecution». 

Pour tout comprendre de cette affaire, lisez cet article : Dépenses électorales: le chef Juge va-t-il épargner le box des accusés à Pravind Jugnauth ?

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x