Trou-aux-Biches: des barrages devant un hôtel suscitent la colère des internautes

Avec le soutien de

«Il n’aura pas fallu attendre longtemps pour nous faire comprendre que nous n’étions plus la bienvenue chez nous après la réouverture des frontières.» Cette internaute de 24 ans ne cache pas sa colère face à l’information que des barrages ont été placés devant un hôtel à Trou-aux-Biches. Une telle photo circule sur les réseaux sociaux depuis deux jours et suscite l’indignation de plusieurs autres personnes. On y voit des poteaux en bois et une épaisse clôture en corde longer la partie où sont installés les transats. Ce qui dérange le plus, selon un témoin, c’est le fait «qu’à peine trois mètres» séparent le barrage et l’eau de la mer.

Une source de l’hôtel explique que cela a été mis comme précaution sanitaire et que cette délimitation a été placée en respectant la distance du high watermark. Selon Carina Gounden, membre d’Aret Kokin Nou Laplaz (AKNL), la colère exprimée des Mauriciens est compréhensible. «Le sentiment d’être indésirable est effectivement vécu doublement car les clients mauriciens hautement courtisés il y a peu, le prennent comme une marque de non-respect vis-à-vis d’eux.» Pour AKNL, c’est le «devoir des autorités concernées et des hôteliers» de venir expliquer pourquoi ils pensent être dans le respect de la loi.

L’express a tenté d’avoir la version des autorités, dont le président de la Beach Authority. Seul Daniel Laurent a fait comprendre qu’il n’était pas au courant de cette situation et qu’il allait s’en enquérir avant de se prononcer. Les autres sont restés injoignables.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x