Commémoration de la mort de Kistnen: le match «Avengers» – gouvernement se poursuit

Avec le soutien de

À la veille de la commémoration de la disparition de Soopramanien Kistnen, Rama Valayden est convoqué au CCID aujourd’hui à 9 h 30 pour répondre d’une accusation de diffamation criminelle… trois mois après les faits allégués. Il lui est reproché d’avoir traité le ministre Kailesh Jagutpal de menteur…

Cette convocation en pleins préparatifs de la commémoration de la mort de Kistnen «ne perturbera, en aucune façon, l’organisation des événements», rassure Anoup Goodary, membre des «Avengers». De son côté, Rama Valayden est d’avis que tout est fait par l’État «pour essayer de casser cet élan pour organiser cette commémoration extrêmement dérangeante pour le pouvoir».

Il y a presque un an, Soopramanien Kistnen était violemment assassiné et son corps retrouvé partiellement calciné dans un champ de cannes à Telfair. La police avait officiellement, et ce, dès le premier jour, affirmé qu’il n’y avait pas de foul play. Elle lançait vers la presse des indications que l’ex-agent orange se serait suicidé. L’intervention des «Avengers» et l’enquête judiciaire, qui a eu lieu entre décembre 2020 et juillet 2021, sous la présidence de la magistrate Vidya Mungroo-Jugurnath, ont démontré non seulement que Kistnen a bien été assassiné mais aussi qu’il l’aura été probablement pour avoir menacé de rendre publiques les nombreuses magouilles dont, entre autres, l’achat de produits médicaux via des procédures d'urgence en raison du Covid-19.

Mes Roshi Bhadain et Rama Valayden, représentants de Koomadha Sawmynaden et de Simla Kistnen respectivement, et l’avocat du Directeur des poursuites publiques (DPP), Me Azam Neerooa, ont su mettre en lumière une sorte d’organisation politico-financière impliquant l’ex-ministre Yogida Sawmynaden, entre autres. Le rapport de la magistrate Mungroo-Jugurnath serait, selon nos informations, sur le point d’être bouclé et sera transmis au DPP.

Les rassemblements, manifestations et autres prières organisés cette semaine seront certainement l’occasion pour les «Avengers», l’entente de l’Espoir, le Parti travailliste et les autres de revenir sur ce meurtre et les scandales derrière. Ce qui va, à n’en pas douter, donner des cauchemars à des hommes du pouvoir. D’où la tentative de ces derniers d’allumer un contre-feu ?

Bruneau Laurette snobe Nando Bodha

Le leader de l’Inion Sitwayin est allé à la rencontre de Simla Kistnen dans le courant de la journée du mercredi 13 octobre, cela en commémoration du décès de Soopramanien Kistnen.

Bruneau Laurette ne participera pas aux événements organisés par les Avengers aujourd’hui, vendredi et samedi. Et pourquoi ? «Bien que je sois solidaire des Avengers, je ne veux pas être aux côtés de Nando Bodha.» Pour lui, ce dernier était au gouvernement lorsque Soopramanien aussi connu comme Kaya a été assassiné et «il ne peut venir maintenant se montrer avec la veuve Kistnen.»

Ce qu’il reproche surtout à l’ex-ministre MSM, c’est que celui-ci n’a fait absolument aucune révélation du moins sur cette mort mais s’est «contenté de dire qu’il ne pouvait demeurer au sein d’un parti où régnait une odeur de mort.»

Mais Nando Bodha a bien démissionné du gouvernement en sacrifiant son poste de ministre, non ? lui avons-nous fait remarquer. Réponse de Bruneau Laurette :«Bodha a démissionné pour des raisons politiques avec la mission précise de provoquer une scission au sein du Parti Travailliste. Pas à cause de la mort de Kistnen !» Pour lui, cette situation ne peut que profiter au gouvernement de Pravind Jugnauth. C’est pourquoi donc il ne veut pas s’associer à l’ex-ministre des Affaires étrangères.

Pour rappel, c’est à Bruneau Laurette que Kistnen avait remis le fameux Carnet de Campagne, carnet qui pourrait constituer au moins l’une des raisons de son assassinat.

Publicité
Publicité

Depuis la mort de Soopramanien Kistnen, les événements se sont enchaînés. Yogida Sawmynaden, l’ancien ministre du Commerce dont le nom a été cité à plusieurs reprises, a démissionné, de même que le no. 1 de la STC. Pendant ce temps, chaque nouvelle comparution pendant l’enquête judiciaire vient avec son lot de rebondissements. Retrouvez tous les articles relatifs dans notre dossier.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x