La Fondation Brigitte Bardot écrit à Pravind Jugnauth

Avec le soutien de

Dans une lettre datée du 8 octobre, envoyée au Premier ministre, Pravind Jugnauth, avec en copie l’Attorney General, Maneesh Gobin, le directeur de la Mauritius Society for Animal Welfare (MSAW), Julien George, et la parlementaire britannique Lisa Cameron, la Fondation Brigitte Bardot revient sur la pratique du «catch and kill» des chiens errants à Maurice. 

Indiquant que malgré l’assurance du gouvernement mauricien et de Maneesh Gobin, dans une missive datée du 3 mai de cette année à la Fondation, cette pratique a toujours lieu dans le pays, par la MSAW. «Par exemple, des chiens sont toujours capturés à des endroits stratégiques et sont immédiatement tués.» La Fondation Brigitte Bardot dit comprendre les mesures de précautions, mais trouve cependant cela inacceptable de tuer ces chiens. 

Elle propose que les chiens capturés soient placés en adoption immédiatement après avoir été pris dans les filets de la MSAW. Elle demande également que le gouvernement mauricien amende au plus vite l’article 41, paragraphe 6(a) de l’Animal Welfare Act 2013, qui stipule que tout chien capturé à l’aéroport, au port ou à l’hôpital doit être euthanasié. 

Pour rappel, la Fondation Brigitte Bardot est une fondation française qui agit pour le bien-être des animaux, connue dans 60 pays. Elle recense quelque 70 000 donateurs, 600 délégués et enquêteurs bénévoles. Elle est administrée par un conseil d’administration qui tombe sous la tutelle de trois ministères en France, soit celui de l’Intérieur, de l’Environnement et de l’Agriculture.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x