Politique: Madun Dulloo peut embarrasser l'entente de l'Espoir

Avec le soutien de
Madun Dulloo fait partie du bureau politique du MMM.

Madun Dulloo fait partie du bureau politique du MMM.

Une déclaration qui pourrait créer des remous au sein de l’Entente de l’espoir, voire du Mouvement militant mauricien (MMM). Lors d’un entretien à une radio privée au cours de la semaine, Madun Dulloo, membre du bureau politique de ce parti, n’a pas manqué de critiquer Nando Bodha et Roshi Bhadain, respectivement leader du Rassemblement mauricien et du Reform party, également deux membres de l’Entente de l’espoir, composée en outre du MMM et du Parti mauricien social-démocrate, par rapport à certaines déclarations publiques faites par ces anciens ministres concernant le fonctionnement des institutions publiques.

Sollicité pour une explication, Madun Dulloo nous a expliqué qu’il a tenu ces propos dans le contexte socio-économique actuel. «Ce n’est pas la direction du MMM qui a fait cette déclaration. J’ai dit que le pays passe par un moment de crise. Il y aura sous peu une délégation de la Financial Action Task Force qui sera à Maurice. Donc, comme je l’ai dit à l’intérieur du parti, je le dis encore une fois. Ce n’est pas le moment pour des anciens Premiers ministres et des anciens ministres de venir critiquer nos institutions. Il est vrai que j’ai mentionné Roshi Bhadain et Nando Bodha, mais imaginez-vous que nous devons relancer l’économie et en même temps un ancien ministre vient dire que les institutions ne fonctionnement pas ou le pays est ‘hopeless.’ Quels investisseurs auront confiance pour mettre leur argent chez nous ?» explique-t-il.

Craint-il une sanction de la part de la direction d u MMM ? Madun Dulloo insiste qu’il s’est également exprimé sur ce sujet au sein de son parti. «Je suis ravi que des anciens Premiers ministres, le leader de l’opposition et des anciens ministres ont compris mon point. Ces anciens ministres se sont ressaisis», dit-il. Concernant l’éventualité de travailler avec Nando Bodha et Roshi Bhadain au sein d’un gouvernement, Madun Dulloo déclare qu’il est prêt à travailler avec «tou dimounn qui travay bien. Tout le monde a le droit à l’excès, mais il faut savoir se saisir pour rattraper le coup».

Il nous revient que ce n’est qu’hier matin que la direction du MMM a pris connaissance de la déclaration de Madun Dulloo. «Je n’ai pas écouté ce qu’il a dit, mais on va en parler à notre bureau politique lundi», affirme le leader du MMM, Paul Bérenger. Ni Nando Bodha encore moins Roshi Bhadain n’a voulu commenter la remarque de Madun Dulloo.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x