Affaire Kistnen: les «Avengers» reçoivent le soutien du Rassemblement mauricien

Avec le soutien de
Nando Bhoda a affirmé avoir subi des pressions pour critiquer le groupe d’avocats lorsqu’il était au gouvernement.

Nando Bhoda a affirmé avoir subi des pressions pour critiquer le groupe d’avocats lorsqu’il était au gouvernement.

Une conférence de presse conjointe a été organisée, hier, mercredi 8 septembre, entre certains avocats des «Avengers» et des membres du Rassemblement Mauricien de Nando Bodha. Objectif annoncé par Me Rama Valayden, qui présidait cette conférence de presse : rassembler toutes les organisations politiques, sauf le Mouvement socialiste mauricien (MSM), pour la marche qui sera organisée le 16 octobre, pour commémorer la disparition de Soopramanien Kistnen. 

Nando Bodha a rappelé qu’une des raisons de son départ du gouvernement est l’affaire Kistnen et les zones d’ombre entourant la mort de l’ex-agent du MSM. Il a parlé des pressions qu’il a subies des membres de Lakwizinn pour venir de l’avant et critiquer les «Avengers» et l’opposition dans l’affaire du «soldat Kistnen». Il se dit maintenant conforté dans son choix de quitter le gouvernement au lieu de s’attaquer aux avocats de Simla Kistnen, au vu des révélations de l’enquête judiciaire sur la mort de l’ex-agent orange. 

L’ancien ministre des Affaires étrangères s’est posé plusieurs questions. «Qui a le pouvoir de donner des instructions à Mauritius Telecom pour que l’on empêche de prendre connaissance du contenu des téléphones de Kistnen et de ceux des autres personnes qui ont eu des échanges avec ce dernier ; qui a le pouvoir pour que les caméras Safe City ne donnent pas les images de Moka et de La Louise pour le 16 octobre ; qui a le pouvoir pour faire que les résultats des analyses scientifiques post-mortem n’aient pas été remis aux autorités concernées ; qui a le pouvoir de choisir un autre médecin-légiste et un autre hôpital pour faire l’autopsie du cadavre ; qui a le pouvoir pour faire disparaître certaines pièces à conviction du Forensic Science Laboratory ?» Pour Bodha, il y a bien un master-mind, haut placé, derrière ces démarches. 

On a noté l’absence de Me Roshi Bhadain qui serait, nous dit-on, pris dans la préparation de sa révision judiciaire des conclusions de la commission d’enquête sur la vente des actifs de l’ex- BAI dans Britam, Kenya. Valayden a annoncé que Harish Boodhoo aidera les «Avengers» pour l’organisation de la marche du 16 octobre. 

À une question de la presse, Valayden n’a pas voulu rendre publics les noms de personnes qu’il a donnés au commissaire de police mardi et qui seraient, selon lui, responsables de l’assassinat de Kistnen. L’un d’entre eux serait déjà loin et l’autre en partance. Selon nos sources, il s’agirait de deux frères.

Publicité
Publicité

Depuis la mort de Soopramanien Kistnen, les événements se sont enchaînés. Yogida Sawmynaden, l’ancien ministre du Commerce dont le nom a été cité à plusieurs reprises, a démissionné, de même que le no. 1 de la STC. Pendant ce temps, chaque nouvelle comparution pendant l’enquête judiciaire vient avec son lot de rebondissements. Retrouvez tous les articles relatifs dans notre dossier.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x