Agression mortelle à St-Pierre: un suspect retrouve la liberté conditionnelle

Avec le soutien de
Abdool Cader Nauthoo est décédé cinq jours après avoir été agressé, en avril 2021.

Abdool Cader Nauthoo est décédé cinq jours après avoir été agressé, en avril 2021.

Atmanandsingh Chutoree, 46 ans, arrêté le 16 avril pour l’agression mortelle d’Abdool Cader Nauthoo a retrouvé la liberté conditionnelle, ce vendredi 7 mai. 

Il a passé presqu’un mois en détention alors qu’il clamait son innocence. Il avait retenu les services de Me Rouben Mooroongapillay.

Ce quadragénaire de l’Agrément, St Pierre avait été arrêté par la Criminal Investigation Division (CID) de Moka, après le décès de la victime. 

Deux autres habitants de la région avaient été arrêtés deux jours plus tôt, ils avaient avoué avoir agressé la victime, lundi le 12 avril, ce qui a entraîné la mort de Abdool Cader Nauthoo, 60 ans

La police devait par la suite apprendre que la veille de l’agression de la victime, Atmanandsingh Chutoree avait lui aussi eu une prise de bec avec le sexagénaire. Mais le suspect nie l’avoir frappé.

Les proches du défunt, dont sa fille Nousayah, 20 ans, ne comprennent toujours pas pourquoi on l’a agressé. «Mon père est très connu à St-Pierre. Il exerce comme plombier. Il n’embête personne. C’est un homme tranquille qui n’a jamais eu de problèmes avec des gens», confie la jeune fille. 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x