Blanchiment d’argent et financement du terrorisme: Maurice dans la liste britannique

Avec le soutien de
La réputation du centre financier d'Ebène va de mal en pis.

La réputation du centre financier d'Ebène va de mal en pis.

Le Royaume Uni dispose désormais de sa propre liste de pays qu’il considère à risque dans le domaine du blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Cette liste de High-Risk Third Countries, est nouvelle car auparavant le Royaume Uni utilisait celle de l’Union Européenne, dont elle n’est désormais plus membre. Maurice est ainsi sur la nouvelle liste britannique.

Comme c’est le cas actuellement pour les pays de l’Union Européenne et même en Inde, et désormais en Angleterre, les banques et institutions financières sont dans l’obligation de bien vérifier la provenance des fonds qui sont transférés de Maurice à ces pays. Dans le jargon technique, cela s’appelle une «enhanced due diligence».

Ce n’est bien-sûr pas une bonne nouvelle, et elle vient s’ajouter aux tribulations en série du secteur financier et de l’offshore mauricien. Les transactions entre Maurice et le Royaume Uni risquent de prendre beaucoup plus de temps que d’habitude… (et là encore) quand elles ne sont pas invalidées par les institutions financières.

Voici le document officiel qui émane du Treasury et le parlement britannique. Il contient la liste de tous les third-countries concernés.

The Money Laundering and Terrorist Financing (Amendment) (High-Risk Countries) Regulations 2021 by L'express Maurice on Scribd

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x