Bérenger et Duval chez le président de la République ce matin

Avec le soutien de

Mise à jour : Xavier-Luc Duval est arrivé à la State House à 10h30. Le rendez-vous de Paul Bérenger avec le Président de La République est lui fixé à 11h30.

Après un lundi politique qualifié de «serial» ou de «guignols» par les membres du gouvernement, on se dirige vers un apaisement. Du moins c’est ce que tentent Xavier-Luc Duval et Paul Bérenger leaders respectifs du PMSD et du MMM qui iront demander au président de la République de (re)nommer Arvin Boolell comme leader de l’opposition.

Hier, Arvin Boolell a démissionné de ce poste en invoquant des commentaires de Paul Bérenger lors d’une conférence où le leader du MMM avait évoqué la répartition des sièges au sein de l’opposition. Tout cela a pour toile de fond la posture prise par trois des quatre partis du regroupement de l’opposition. En effet, le MMM, le PMSD, et le Reform Party ont exprimé, la semaine dernière, leur refus de présenter Navin Ramgoolam comme Premier ministre pour les prochaines élections générales tout en réitérant leur soutien au PTr. 

Le PMSD et le MMM hier se sont exprimés contre la démission d’Arvin Boolell ; Paul Bérenger rappelant que «l’unique désaccord c’est le prochain PM éventuel que présentera l’opposition et non Boolell et le poste actuel de leader de l’opposition». 

Ainsi, out laisse croire que le président appliquera l’article 73 de la Constitution qui se lit comme suit : 

«There shall be a Leader of the Opposition who shall be appointed by the President. 

Where the President has occasion to appoint a Leader of Opposition, he shall in his own deliberate judgement appoint – 

Where there is one opposition party whose numerical strength in the Assembly is greater than the strength of any other opposition party, the member of the Assembly who is the leader in the Assembly of the party or Where there is no such party, the member of the Assembly whose appointment would, in the judgement of the President, be most acceptable to the leaders in the Assembly of the opposition parties. »

Mais on n’est pas à l’abri d’un autre rebondissement. Le PTr réunit son Bureau Politique aujourd’hui et les rouges, en soutien à leur leader Ramgoolam, peuvent toujours refuser le poste de leader de l’opposition.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x