Politique: Bodha ne sera pas leader de l’opposition de sitôt

Avec le soutien de
Dans l’éventualité d’une entente Bodha-MMM-PMSD, Arvin Boolell pourrait perdre son poste.

Dans l’éventualité d’une entente Bodha-MMM-PMSD, Arvin Boolell pourrait perdre son poste.

Le MMM se dit «blessé» par les propos relatés par un député rouge la semaine dernière. Tellement que l’entente de l’opposition pourrait se voir reconfigurée. Ce, avec un rôle important accordé à l’ancien ministre Bodha qui, de son côté, veut être un «unificateur»

Challenger potentiel au poste de Premier ministre, certes. Mais peut-il remplacer Arvin Boolell comme prochain leader de l’opposition ? La question fait débat.

Depuis que le froid s’est installé au sein des partis de l’opposition, cette possibilité est évoquée, que ce soit du Mouvement militant mauricien (MMM) ou du Parti travailliste (PTr).

Depuis samedi, le leader du MMM, Paul Bérenger a affirmé qu’il ne participera pas aux réunions des leaders des partis de l’opposition après que les Mauves ont été «blessés» par les propos d’Eshan Juman, le député du PTr.

De plus, du côté des Rouges, Navin Ramgoolam n’apprécie pas qu’on lui demande de jouer le second rôle lors des prochaines élections générales comme le réclament les partis de cette entente de l’opposition qui comprend également le Parti mauricien social-démocrate (PMSD) et le Reform Party.

D’ailleurs, même au sein du parti dirigé par XavierLuc Duval, quelques personnes souhaitent que le leader du PTr ne soit pas candidat aux prochaines élections. Il y en a même certains qui sont pour une alliance avec Nando Bodha incluant le MMM. Chez les Mauves, cette option est aussi envisagée. Paul Bérenger a déjà eu une discussion avec Nando Bodha, Xavier-Luc Duval et Roshi Bhadain, mais nous ne sommes pas en mesure de dire si le poste de leader de l’opposition a été à l’agenda de leur entretien.

Dans l’éventualité d’une alliance ou d’une entente Bodha-MMM-PMSD, Arvin Boolell risque de perdre le siège de leader de l’opposition à la rentrée parlementaire du 23 mars. Le député rouge occupe ce poste grâce aux 12 sièges obtenus par le Parti travailliste lors des élections générales.

En cas d’une entente entre le MMM et le PMSD pour soutenir Nando Bodha comme le leader de l’opposition, Arvin Boolell risque de ne plus avoir la majorité. Les Mauves de Paul Bérenger ont neuf élus alors que le PMSD a cinq députés. Il faut aussi compter sur Nando Bodha. Avec 15 élus contre lui, le PTr est conscient de cette éventualité.

Toutefois, il semblerait que la possibilité que Nando Bodha occupe ce poste ne soit pas pour sitôt. Il y a une tentative pour réchauffer les relations entre les partis de l’opposition. Arvin Boolell, qui avait pu réunir les trois partis après les élections générales, rencontre Paul Bérenger aujourd’hui ou demain.

Du côté du PMSD, il y a également quelques membres qui sont pour un apaisement. «Il ne faut pas oublier que notre adversaire commun est le MSM. Une scission au sein de l’opposition ne fera que du bien à Pravind Jugnauth», affirme un cadre du PMSD. Au sein du PTr, on abonde dans le même sens.

Nando Bodha n’a pas été accessible pour un commentaire. Dans son entourage, on affirme qu’il ne peut pas venir bousculer toute l’opposition quelques semaines après sa démission. «Il est en pourparlers avec tous les partis de l’opposition. Il veut être un unificateur avec un projet de société. Il ne peut pas arracher un poste constitutionnel à une personne avec laquelle il est en contact. L’avenir nous dira s’il occupera ce poste ou pas», nous a déclaré un de ses proches collaborateurs.

Publicité
Publicité
Lexpress deals logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

Lexpress deals brochure
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x