Politique: une troisième force en préparation

Avec le soutien de
Rama Valayden lors du meeting à La Louise, le 31 janvier.  © Dev Ramkhelawon

Rama Valayden lors du meeting à La Louise, le 31 janvier.  © Dev Ramkhelawon

Les élections générales sont loin, mais la marmite politique est en ébullition. Tout laisse croire que d’ici 2024, une troisième force pourrait affronter les deux blocs politiques. Mais pour l’heure, ce n’est que des échanges d’idées. 

Rama Valayden, un des avocats des «Avengers» et celui qui est également à la tête du Groupe Réflexion d’Emmanuel Anquetil, anime des réunions dans diverses régions. L’ancien Attorney General, absent à la marche du 13 février, a invité, notamment, Bruneau Laurette de Linion Sitwayen Morisien et Rezistans ek Alternativ à le rejoindre pour réfléchir à un projet de société et pour un partage d’idées. 

Pourtant, l’opposition parlementaire en a fait de même avec Bruneau Laurette et Percy Yip Tong. Ces deux hommes ont été choisis pour représenter les citoyens aux côtés des membres de l’opposition. 

Rama Valayden a déjà eu une rencontre avec Patrick Belcourt, candidat de Lalians Lespwar aux dernières élections générales, José Moirt et Dev Sunassee, secrétaire générale de 100 % citoyens. Il a déjà établi le pont avec Rezistans ek Alternativ, alors qu’il est en contact permanent avec Bruneau Laurette. 

Est-ce que ce sera donc une troisième force ? À cette question, Me Rama Valayden affirme qu’il ne peut rien imposer. «Je dirai que ce n’est pas une troisième force, mais une grande force. Je souhaite agir comme un mentor. Mon idée est d’agir comme un relais et de partager mon expérience pour des futurs Attorneys Generals, des candidats aux élections municipales et générales. Mon souhait est que les Mauriciens prennent les choses en mains pour déboucher sur quelque chose de politique», maintient-il. 

Or, Rama Valayden a demandé à ces partis politiques ou groupes d’accorder peu de foi à l’opposition lors d’une réunion lundi soir. «Il faut faire attention. Quand je parle des dinosaures, je fais état de leur façon de faire, basée sur les castéismes, les communalistes et l’ethnicité notamment», rappelle-t-il. Toutefois, il reconnaît que son acte risque d’affaiblir l’opposition. «C’est normal que quand il y a un groupe qui monte, un autre descend», explique l’avocat. 

Il nous revient que les dirigeants de Rezistans ek Alternativ devraient rencontrer Me Rama Valayden au cours de la semaine. «Nous sommes un groupe avec des objectifs précis. Nous allons écouter ce que Rama Valayden nous propose. En même temps, nous avons notre façon de travailler. Attendons voir qu’est-ce que cela donne», déclare Ashok Subron. 

De son côté, Percy Yip Tong est favorable à l’idée d’une troisième force. «Je suis candidat dans la circonscription no14 depuis l’an 2000. On peut me considérer comme une troisième force. Il faut quelque chose de fort. Car à cause de notre système électoral, les nouveaux partis politiques sont voués à l’échec. D’ailleurs, quand j’avais parlé des dinosaures à l’époque, je faisais plutôt référence à ce système», dit-il. 

Pour sa part, Bruneau Laurette, qui est régulièrement aux côtés de Rama Valayden mais rencontre aussi le leader de l’opposition, Arvin Boolell, affirme que «nous sommes là où les gens ont besoin de nous. J’étais avec Nitin Jeeha mardi, qui fait une grève de la faim à Saint-Hubert. Nous ne sommes pas en mesure de prendre une position politiquement. Notre priorité est de consolider notre présence sur le terrain et de partager nos idées pour une île Maurice meilleure», précise-t-il.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x