L’aile féminine du PMSD dénonce le silence de la ministre Kalpana Koonjoo Shah sur l’affaire Kistnen

Avec le soutien de
Les femmes du PMSD dénoncent le silence de Koonjoo-Shah sur le cas Kistnen.

Les femmes du PMSD dénoncent le silence de Koonjoo-Shah sur le cas Kistnen.

La ministre de l’Egalité du genre et du Bien-être de la famille, Kalpana Devi  Koonjoo-Shah a été vivement critiquée ce samedi matin par l’aile féminine du Parti Mauricien Social-Démocrate (PMSD) au cours d’une conférence de presse et cela pour son silence sur l’affaire Kistnen.

La présidente de l’aile féminine des bleus,  Véronique Leu-Govind, qui a animé cette conférence de presse  et Aurore Perraud,  ont dénoncé la ministre à tour de rôle car elle n’assumerait pas sa responsabilité. La ministre  a pour responsabilité principale la protection des  femmes et des enfants. L’aile féminine du PMSD a aussi invité la population et surtout les femmes qui sont dénigrées à la marche pacifique prévue pour le samedi 13 février dans la capitale.

Aurore Perraud, est d’avis que le pays  vit l’heure la plus sombre de son histoire avec la série d’événements. Elle a critiqué la vidéo qui est en circulation concernant la veuve de Kistnen Soopramanien qui porte atteinte à sa vie privée et qui alimente les réseaux sociaux. Elle considère  cette diffusion comme  l’arme des lâches, «kan zot senti pouvwar pe sappe dan lamin».

Aurore Perraud  n’a pas mâché ses mots vis-a-vis de  la ministre Koonjoo-Shah et des parlementaires femmes du pouvoir pour leur silence face à cette situation. Elles n’ont même pas présenté des  sympathies à la veuve de Soopramanien Kistnen et pas un mot pour apaiser le climat. La circulation d’une vidéo sur des adolescentes a également été dénoncée.

Véronique Leu-Govind a quant à elle évoqué les cas de violence,  dont sont victimes des personnes âgées. Elle a cité, le cas de  cette femme de 80 ans qui a été tuée à son domicile à Montagne-Longue. Elle a tenu à  féliciter le commissaire de police pour sa déclaration à la presse après la fusillade qui a couté la vie à Manan Fakoo. Elle a saisi l’occasion pour présenter ses sympathies à la famille du défunt.

Toutefois, elle s’est interrogée sur  des armes volées n’ont pas été retrouvées jusqu’ici.  Aujourd’hui, «terrer dan pei, pli pir ki Covid», devait-elle ajouter.  Elle a remercié l’Inde avec qui Maurice à des liens ancestraux pour cette donation de 100 000 doses de vaccins. Pour Véronique Leu-Govind, il faudra vacciner la population à 70 %  pour que les frontières puissent être rouvertes. Pour en arriver là, il faudra attendre un an dit-elle.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x