Quelques questions… Si vous le permettez ?

Avec le soutien de

Les frontières restant fermées et le ministère des Finances ayant affirmé que le secteur touristique se débrouille bien avec ses hôtels apparemment remplis chaque week-end (notons tout de même que les prix sont passablement rabaissés pour s’aligner sur le pouvoir d’achat local, que tous les hôtels ne sont pas ouverts, que le WAS ne couvre pas tous les frais et qu’un week-end, c’est seulement deux jours sur sept…), serait-il possible à l’AHRIM de publier les résultats comparables du secteur hôtelier avant et après la crise, avec et sans le WAS, et de nous révéler le nombre de mois, à ce régime, pour lequel les fonds de la MIC vont tenir les narines des bénéficiaires de la MIC hors de l’eau ? Et quid de tous les autres du secteur ou qui dépendent du secteur qui n’auront pas de fonds MIC ; c’est-à-dire les hôtels ‘stand-alone’, les tour operators, les restaurants, les taxis et tout ce qui est périphérique à l’hôtellerie ?

Ces chiffres ayant été publiés, quelqu’un au gouvernement voudra-t-il bien nous dire alors, quand (si jamais ?) les frontières seront rouvertes, ne serait-ce que pour estimer si les fonds aujourd’hui injectés par la MIC dans le secteur hôtelier (LUX, Sun, NMH, etc…) devront donc déjà être provisionnés dans son bilan ?

«Malgré l’euphorie, le vaccin ne va pas faire disparaître le coronavirus par magie, et surtout pas de sitôt !»

J’ai écrit «si jamais ?» sans ironie et sans démagogie parce qu’une politique de «priorité absolue» à la santé de la population, si elle veut vraiment dire ne prendre AUCUN risque et maintenir 14 jours de quarantaine durs tant que la Covid-19 rode dans nos marchés, pourrait vouloir dire ne pas ouvrir nos frontières pendant des années !

En effet, malgré l’euphorie, le vaccin ne va pas faire disparaître le coronavirus par magie, et surtout pas de sitôt ! D’abord, parce que cela va prendre bien plus qu’une année avant de pouvoir vacciner tout le monde (1) (ou suffisamment de monde ; 70 % de la population mondiale devant, est-il estimé, être activement vaccinée en même temps (2), pour produire ce que l’on appelle l’immunité collective). Nos marchés touristiques se feront vacciner plus rapidement, c’est sûr, mais ça prendra bien un an encore, au minimum ? D’autre part, à ce stade, on ne sait même pas pour combien de temps sera l’immunité conférée par le vaccin ! Ce qui n’est pas étonnant, puisque les vaccins distribués ces jours-ci ont été développés en moins d’un an et testés sur des échantillons larges, de quelques dizaines de milliers d’humains, pendant moins de 3 mois ! Situation d’urgence oblige… D’ailleurs, on observe toujours les vaccinés ces jours-ci pour en savoir plus… Le producteur de vaccins Moderna a suggéré que l’immunité est «expected» d’être pour un an, mais ce n’est pas encore démontré, évidemment. Une récente étude de Public Health England, relayée par la BBC, parle, elle, d’immunité de 5 mois pour ceux qui ont déjà été infectés, mais on ne connaîtra véritablement le fond du problème qu’avec le temps*.

«Si le vaccin protège clairement la personne vaccinée contre les symptômes les plus virulents, rien n’indique qu’une fois vaccinée, cette même personne ne demeure pas un vecteur possible du virus»

Mais il y a bien plus problématique ! En effet, si le vaccin protège clairement la personne vaccinée contre les symptômes les plus virulents, rien n’indique qu’une fois vaccinée, cette même personne ne demeure pas un vecteur possible du virus** ! Or, contrairement à l’influenza ordinaire où la transmission du virus est presque toujours faite par des personnes ayant des symptômes plutôt visibles (toux, nez qui coule, fièvre etc.), la Covid-19 est assez largement transmis par des porteurs asymptomatiques***. Vous voyez le problème ? En effet, une personne vaccinée, même récemment, ne peut être une garantie de non-transmission… surtout si asymptomatique !

Sans même évoquer, ici, la complication additionnelle des mutations, la raison suggère que pour ne prendre AUCUN risque, il faudra donc que les autorités locales attendent la DISPARITION TOTALE de la Covid-19 ou qu’ils maintiennent la quarantaine de 14 jours jusqu’à ce que l’on démontre que le vaccin empêche, à 100%, la transmission de la Covid-19. Est-ce la logique des autorités ? Vont-ils vraiment bannir toute prise de risque pour le pays ?

L’embêtant, c’est qu’arrivé à ce point, l’industrie hôtelière aura été depuis longtemps six pieds sous terre, ayant creusé de gros trous dans les bilans des banques et de la MIC et ayant jeté au moins les 44 000 employés directs du secteur sur le pavé. Ce qui serait la mort sous une autre forme, au pays où on mourra toujours sûrement de diabète, de vieillesse, d’accident de moto ou même de contrats de drain «gone wrong».

Et si on se mettait également à bloquer, pour faire bonne mesure, les arrivées de personnes grippées, au motif que la grippe tue aussi ****?

  1. Il est estimé que Moderna, Pfizer et Astra Zeneca parviendront à produire 5 milliards de doses en 2021. Comme il faut un rappel, ça touchera 2,5 milliards d’humains… Si les chaînes du froid requises pour les deux premiers sont bien disponibles. Il est espéré, par ailleurs, que Sputnik V(Russie), Sinopharm (Chine), Johnson & Johnson (US) et Bharat (Inde), dûment homologués, aideront à s’occuper des autres terriens.
  2. Les vaccins demandent deux injections et demanderont possiblement des rappels chaque saison.

*https://www.bbc.com/news/health-55651518

**https://www.wsj.com/articles/can -you-still-spread-covid-19-after-you-get-vaccinated-11610379107

**https://www.cbsnews.com/news/covid-19-vaccine-infectious/

***https://www.nature.com/articles/d41586-020-03141-3

****https://www.who.int/news-room/spotlight/influenza-are-we-ready

Publicité
Publicité
Lexpress deals logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

Lexpress deals brochure
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x