[Fil rouge] Comparution de Yogida Sawmynaden: véhicules de guerre dans une capitale barricadée

Avec le soutien de

Jamais l’accès à une cour de justice et aux rues avoisinantes n’a été bloqué lors de la comparution d’une personnalité. Même Pravind Jugnauth n’a jamais eu droit à ces mesures durant son procès dans l’affaire Medpoint. Et pourtant, aujourd’hui, c’est le cas pour Yogida Sawmynaden – qui devra se présenter dans le box des accusés dans le cadre de la «Private Prosecution» qu’a déposée Simla Kistnen à son encontre.

Private Prosecution: Yogida Sawmynaden encore hué à sa sortie

 
 

 

La séance à la New Court House a été ajournée au mardi 12 janvier.

Le ministre Yogida Sawmynaden devra donc reprendre sa place dans le box des accusés pour la suite des plaidoiries.

A sa sortie, ce jeudi 7 janvier, il a encore dû quitter la cour sous les huées retentissantes du public présent alors que le panel d’avocats mené par Rama Valayden a été ovationné.

Voir en fil rouge d’autres événements liés à ce procès depuis ce matin.

 

Raouf Gulbul: «Un citoyen n'a pas le droit de loger une charge provisoire»

L’un des avocats de Yogida Sawmynaden, Raouf Gulbul maintient que c’est un policier qui peut loger une charge provisoire et non pas un simple citoyen. Dans une déclaration faite à l’express durant la pause déjeuner, il a aussi justifié les  propos forts tenus par l’avocat Mamad Bocus à l’encontre de Simla Kistnen.

Restrictions dans la capitale: les journalistes priés de ne pas s'approcher de la foule

La séance reprendra à la New Court House vers 13h30 après une brève pause déjeuner. 

Private Prosecution : l’affidavit de Simla Kistnen traité d’extraterrestre par l’avocat de Yogida Sawmynaden

Les avocats du ministre Yogida Sawmynaden, Mamad Bocus et Raouf Gulbul s’en sont pris à la veuve de Soopramanien Kistnen et notamment au contenu de son affidavit durant les plaidoiries, ce jeudi 7 janvier. Mamad Bocus a même qualifié le contenu de «monstre» et «alien creature imported from the Kingdom of Avengers». Les deux avocats se sont appuyés sur la position prise par le représentant du Directeur des Poursuites Publiques, qui a argué que la charge provisoire contre le ministre doit être retirée. L’affaire se poursuivra avec la plaidoirie du Lead Counsel Rama Valayden.

Résumé des plaidoiries des avocats de Yogida Sawmynaden

Restrictions dans la capitale: la foule s'agite

Restrictions dans la capitale: une deuxième arrestation

La police durcit le ton dans la capitale. Apres Jean Paul Didier Picon plus tôt, au tour d’une femme d’être arrêtée car elle se trouvait dans une «restricted area». Malgré les directives de la police, elle a refusé d’obtempérer et qui plus est, elle ne portait pas un masque. «sime piblik sa, pou nou tou morisien sa, mo pa pou bouze depi isi», a-t-elle martelé avant d’être forcée dans le véhicule de la police.

 

Private Prosecution: les syndicalistes révoltés

Pourquoi le commissaire de police a-t-il déployé les grands moyens pour la comparution d’un ministre? C’est une question qui mérite d’être posée selon les syndicalistes Narendranath Gopee et Salim Muthy qui se disent révoltés par le déploiement policier jugé excessif dans la capitale, ce jeudi 7 janvier. Ils s’accordent également à féliciter le panel d’avocats qui travaille à résoudre le meurtre de Soopramanien Kistnen.

Court Updates: Le DPP demande le retrait de la charge provisoire contre Sawmynaden

Présence remarquée de snipers: «desan», scande la foule.

La présence des snipers sur le bâtiment One Cathedral Square n’est pas passé inapercue, ce jeudi 7 janvier. Pour l’activiste Bruneau Laurette et les personnes qui se sont regroupées aux alentours, il s’agit d’une mesure exagérée. «Desan, desan», ont-ils scandé en direction de ces membres des forces de l’ordre.

Private Prosecution: une personne arrêtée

Selon la police, il se trouvait dans une «restricted area» et faisait du bruit. C’est la raison pour laquelle il a été arrêté sous les yeux dépités des autres personnes présentes. Il s’agit de Jean Paul Didier Picon, fils de l’ancien arbitre Sydney Picon. Pour rappel, les accès menant à la New Court House ainsi aux rues avoisinantes sont bloqués aux passants jusqu’à 13h.

Private Prosecution: arrivée du ministre Sawmynaden

Le ministre du Commerce est arrivé à la New Court House, ce jeudi 7 décembre. Il a eu droit à un « traitement de tapis rouge » pour sa comparution dans le cadre de la Private Prosecution logée à son encontre par la veuve de Soopramanien Kistnen. Malgré les restrictions en place, les «bour li deor» ont quand même résonné.

Private Prosecution : en direct de la New Court House

Private Prosecution: «enn sel zournalis par la pres»

Alors que la comparution de Yogida Sawmynaden en Cour, ce jeudi 7 janvier, relève de l’intérêt public, la police a empêché des journalistes de différents groupes de presse d’assister au procès à la New Court House. Seuls les journalistes de la Mauritius Broadcasting Cooperation (MBC) en ont eu droit. Le DCP Ramsurrun avait pourtant déclaré «enn sel zournalis par la pres» quelques minutes plus tôt.

Bruneau Laurette: «Ces restrictions démontrent que le CP est un agent MSM»

Malgré les restrictions, Bruneau Laurette a promis d’être présent dans la capitale ce jeudi 7 janvier et il a tenu parole.

Comme le 29 décembre, Bruneau Laurette avait prévu un rassemblement pacifique en soutien à Simla Kistnen à la place Cathédrale Saint-Louis, aujourd’hui. Sauf que ses plans ont dû être revus suivant les restrictions imposées par la police dans les rues de la capitale. 

Lire la suite de l'article: Bruneau Laurette: «Ces restrictions démontrent que le CP est un agent MSM»

Fermeture de la Cathédrale: le père Jean Maurice Labour

La Cathédrale Saint-Louis sera fermée aujourd'hui à cause de la comparution du ministre Yogida Sawmynaden. L'administrateur de la Cathédrale, le père Jean Maurice Labour justifie la décision dans une vidéo publiée ce matin par le Diocèse de Port-Louis.

Assirvaden: «La polis pé blok Port-Louis akoz enn minis pé pas lakour»

Le président du Parti travailliste et whip de l’opposition réagit au dispositif spécial mis en place par la police pour la comparution de Yogida Sawmynaden demain. Le ministre du Commerce comparaîtra pour la 2ème fois dans le procès pénal que lui intente la veuve de Soopramanien Kistnen. 

Lors de l’appel de l’affaire le 29 décembre dernier, Yogida Sawmynaden a été hué par une foule hostile. Et ce matin, la police a émis un communiqué pour annoncer des restrictions aussi bien pour les automobilistes que pour les piétons. Un large périmètre quasiment classé zone interdite a été dressé loin autour de la cour de district.

Dans une déclaration audio que Patrick Assirvaden a fait parvenir aux salles de rédaction, il dénonce cette décision du commissaire de police. «C’est le MSM que la police protège», décrie-t-il.   

 

«Private Prosecution»: Yogida Sawmynaden dans le box des accusés, la capitale barricadée

C’est par un communiqué daté du 5 janvier, mais émis hier, que le commissaire de police (CP) a annoncé la fermeture de tous les accès menant à la cour de district de Port-Louis, qui se trouve au premier étage de la cour intermédiaire, aujourd’hui. Cela, à cause du procès qui s’y tiendra, avec, dans le box des accusés, le ministre du Commerce, Yogida Sawmynaden, dans le cadre d’une Private Prosecution. Non seulement le trafic routier sera interdit dans plusieurs routes mais aussi… les piétons ! Tous ceux qui veulent se rendre à la cour ou dans les bureaux avoisinants seront donc contrôlés. 

Lire la suite de l'article: «Private Prosecution»: Yogida Sawmynaden dans le box des accusés, la capitale barricadée

Yogida Sawmynaden dans le box des accusés: la capitale barricadée

Le 29 décembre dernier, une foule s’était massée devant la New Court House et le ministre Yogida Sawmynaden avait été copieusement hué à sa sortie. Pour éviter le bis repetita aujourd’hui, jeudi 7 janvier,  les accès à la cour de justice et aux rues avoisinantes ont été bloqués. Yogida Sawmynaden sera appelé au box des accusés dans le cadre d'une «Private Prosecution» logée contre lui par Simla Kistnen, la veuve de Soopramanien Kistnen.

La police en force dans la capitale

Les différentes unités de la police ont été mobilisées en nombre pour mettre en œuvre les directives du commissaire de police. Un véhicule blindé est même stationné juste à côté de la Cathédrale depuis ce matin.

 

{{title}}

{{#if summary}}

{{summary}}

{{/if}} {{#if image}}
{{image.alt}}
{{/if}} {{{body}}}

Après les dépositions des témoins pendant les auditions de l’enquête judiciaire ce mercredi 9 décembre, Me Rama Valayden a fait savoir que le but est de démontrer que Soopramanien Kistnen ne s’est pas suicidé. Le panel d’avocats a aussi évoqué les images CCTV qui seront présentés en cour demain.

D'autres articles »
Lexpress deals logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

Lexpress deals brochure
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x