Shakeel Mohamed accuse le speaker de recruter pour le MSM

Avec le soutien de
Shakeel Mohamed a été suspendu pour les quatre prochaines séances parlementaires.

Shakeel Mohamed a été suspendu pour les quatre prochaines séances parlementaires.

Le Chief Whip de l’opposition, Shakeel Mohamed, a publié une vidéo sur les réseaux sociaux peu après avoir été suspendu pour quatre séances parlementaires par le speaker Sooroojdev Phokeer, hier mardi 17 novembre. Dans le «live» disponible sur sa page Facebook, le député du Parti travailliste a tenté de démontrer que le président de la Chambre n’est pas impartial, en relatant une conversation téléphonique qu’il a eue avec lui la semaine dernière. 

«Je lui avais fait parvenir un gâteau après la naissance de mon enfant. Il m’a téléphoné pour me féliciter. Lors de la conversation, il a déclaré: “biento to pou ar nou dan gouvernma.” Ki li pé rod dir par “nou”? Li pé rod dir ki biento nou pou dan MSM dan gouvernma. Sa ve dir ki speaker pé rekrit pou MSM», affirmet-il dans la vidéo.

Sollicité par l’express, Shakeel Mohamed confirme ce qu’il a rapporté dans la vidéo. Il explique que la conversation a pris cette tournure quand Sooroojdev Phokeer lui a fait part qu’il s’était bien comporté au Parlement la semaine dernière et que c’est grâce à son nouveau fils, qui le «contrôlerait» désormais. Le député devait lui répondre qu’il allait continuer à faire son travail comme il se doit au sein de l’hémicycle. «C’est à partir de là qu’il a fait cette remarque. Quand il dit“to pou ar nou”, cela implique qu’il se considère comme un membre du MSM. Je lui ai demandé s’il réalisait l’implication de ses propos, mais il me les a répétés», maintient le député rouge.

Concernant sa suspension pour quatre séances, il allègue qu’il y a eu connivence avec Pravind Jugnauth. «Peu avant la reprise du Parlement, j’ai vu le Premier ministre sortir du bureau du speaker. Donc, c’était planifié. Mes questions ainsi que celles de Patrick Assirvaden embarrassent ce gouvernement. Ils ont décidé que je ne dois plus poser de questions. D’ailleurs, juste après m’avoir demandé de quitter l’Hémicycle, le speaker a dit : I will take care of you ! C’est une menace grave contre un élu.» 

Nous avons recherché la version du speaker, mais il n’est pas revenu vers nous.

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x