Le ministre des Finances: 50 000 chômeurs au lieu des 100 000 prévus…

Avec le soutien de
Le ministre des Finances a dressé un tableau morose de la situation économique du pays, hier, vendredi 23 octobre.

Le ministre des Finances a dressé un tableau morose de la situation économique du pays, hier, vendredi 23 octobre.

Le gouvernement souhaite donner un coup d’accélérateur au Plan de relance de l’économie post-Covid-19. C’est dans cette optique que Rs 6 milliards préconisées dans le Budget 2020-21 seront réallouées à des projets de développement qui seront rapidement mis en place. Cette décision, avalisée par le Conseil des ministres, le vendredi 23 octobre,  a été annoncée lors d’une conférence de presse du ministre des Finances, Renganaden Padayachy.

Les projets d’infrastructures, tels que la construction de drains, routes et facilités sportives ; la réhabilitation de bâtiments publics ; l’amélioration de la distribution d’eau ; la production alimentaire ou encore la protection de l’environnement; figurent parmi les priorités. Cette liste a été établie par les différents ministères en fonction de la capacité de mise en œuvre de chaque projet. «Les projets pour lesquels les Rs 6 milliards avaient été au préalable préconisées ne pourront être réalisés dans les six premiers mois de 2021, d’où la raison pour laquelle nous avons revu les priorités.» Le ministre des Finances souligne qu’une reprise économique sur le plan local dépendra de la capacité du gouvernement à réaliser les projets et aussi de l’évolution de la pandémie du Covid-19 sur le plan global. «Une relance économique est possible s’il y a des investissements. Il y aura la création d’emplois.»

Renganaden Padayachy avait auparavant dressé un tableau morose de la situation économique locale. En se basant sur le dernier rapport du Fonds monétaire international et celui de Moody’s, le ministre a expliqué que la situation pour les prochains mois s’annonce «difficile» et qu’il est presque impossible d’avoir une visibilité précise face à une situation constamment en évolution ailleurs. Il a notamment cité l’exemple des pays qui sont des partenaires économiques et qui adoptent de nouvelles mesures de confinement. «Automatiquement, cela aura un impact direct sur notre économie. Nous faisons une évaluation sur le plan quotidien et nous faisons le maximum pour limiter une dégradation.»

Sur un ton plus optimiste, Renganaden Payachy avance toutefois que certains worst-case scenarios ont pu être évités, du moins pour l’instant. «Le nombre de faillites en 2020 n’est pas nettement supérieur à celui de 2019, ce qui démontre que nos activités économiques arrivent à résister. J’avais avancé le chiffre de 100 000 pour le nombre de chômeurs mais nous arrivons à contenir ce chiffre en dessous de 50 000.» Pour le ministre des Finances, une prévision de 2,5 % à 2,8 % pour l’inflation est considérée comme «raisonnable», compte tenu des derniers développements.

Une somme de Rs 3 milliards préconisée pour les dépenses courantes sera finalement utilisée pour un Air Freight Scheme visant à soutenir les exportateurs. Les planteurs de thé affectés par le Covid-19 recevront une allocation exceptionnelle de Rs 8 000 par arpent. Un Credit Guarantee Fund sera créé pour que les compagnies puissent bénéficier plus facilement d’un prêt auprès de la Banque de développement. La Mauritius Revenue Authority enlèvera les pénalités dans certains cas pour soulager les contribuables. Renganaden Padayachy n’a pas manqué de rappeler les mesures prises par le gouvernement depuis le début de la crise et assure que la population et les entreprises «continueront à bénéficier d’un soutien de sa part».

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x