Elle manifeste seule: Umanee attend une maison NHDC depuis 25 ans…

Avec le soutien de

Elle était seule. Accompagnée de sa pancarte. C’était hier, vendredi 16 octobre, au jardin de la Compagnie, à Port-Louis. Le but d’Umanee Kamattee : attirer l’attention du public et des autorités quant à sa demande pour obtenir une maison de la National Housing Development Company (NHDC). Car, cela fait… 25 ans qu’elle attend. 

Umanee Kamattee aura bientôt 48 ans. Elle a entrepris des démarches auprès de la NHDC en 1995. Et à plusieurs reprises, «zot in fer mwa kouma boul». Celle qui est veuve depuis 23 ans assure que tous ses papiers et paiements sont en règle. Et hier encore, elle ne s’est pas rendue au travail. Si les autres jours, c’était pour entamer des démarches, cette fois, c’était pour sa manifestation. «Le 10 septembre, j’ai appris qu’on livrait des maisons à Montagne-Longue, mais que je n’ai pas été sélectionnée. Précédemment, je devais avoir une maison à Notre-Dame, mais sans succès. On m’a alors demandé d’écrire une lettre pour avoir une maison à Montagne-Longue. Et quand cela a été fait, on m’a dit que je n’aurais pas de logement à cet endroit, mais que ce serait une possibilité si quelqu’un d’autre n’effectuait pas le paiement nécessaire… Koumsa ki guet sa ?» 

D’ajouter qu’on lui a aussi proposé une maison à Petite-Julie sauf que cela ne lui convient pas car elle prend le travail à partir de 7 heures et qu’elle loue une maison à Terre-Rouge depuis 8 ans. Une autre fois, on lui a dit que «direkter pé sanzé. Be kan direkter pé sanzé, péna lezot dimun ?», lâche cette employée d’une usine sise à Riche-Terre.

Ce qui l’a indignée davantage, c’est d’avoir appris que d’autres personnes ayant soumis leur dossier d’application des années après elle, ont, eux, déjà obtenu une maison. La NHDC lui a fait comprendre qu’il s’agissait «d’autres catégories de bénéficiaires». 

Raison pour laquelle elle a décidé de manifester à Port-Louis, où il y a un mouvement incessant. Si besoin est, elle n’hésitera pas à entreprendre une grève de la faim. «Bizin guété, kitfwa bizin al kot minis lozman lamem... Je ne leur demande pas de m’offrir un cadeau. Mo éna mo kas tou mwa, mo zis pé atann zot. Kan ou al laba, koumma dir ou ress zis pou tom lor zot lipyé…» 

Sollicités, le directeur général de la NHDC, Gilles L’Entêté, ainsi que le ministre du Logement, Steve Obeegadoo, sont tous deux restés injoignables.

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x