Clash Mohamed-Asirvaden: Boolell intervient pour éviter des dérapages

Avec le soutien de
Arvin Boolell a expliqué à Patrick Assirvaden et Shakeel Mohamed que de tels échanges ne leur font pas honneur.

Arvin Boolell a expliqué à Patrick Assirvaden et Shakeel Mohamed que de tels échanges ne leur font pas honneur.

À coups d’interviews, répliques, et déclarations courtes, Shakeel Mohamed et Patrick Asirvaden se sont quasiment disputés en public sur les différentes radios privées au début de cette semaine. Pour résumer l’histoire et vous épargner les détails : Yousuf Mohamed a estimé que Navin Ramgoolam devrait quitter le leadership du parti. Patrick Asirvaden a répliqué avec des arguments qui touchent les relations entre Navin Ramgoolam et Yousuf Mohamed au temps où celui-ci était l’avocat du leader du PTr (NdlR : notamment lors de son arrestation en février 2015). Shakeel Mohamed n’a pas apprécié et il l’a dit haut et fort. 

Bref, après ces virulents échanges, Arvin Boolell a dû intervenir pour calmer les deux députés. Interrogé hier, le leader de l’opposition, tout en évitant de parler de ces échanges, a soutenu qu’il a calmé la colère des deux parlementaires. 

Arvin Boolell a essayé de faire comprendre aux deux députés que de tels échanges ne leur font pas honneur et qu’ils doivent travailler ensemble dans l’intérêt du parti et du pays. «Chacun a sa façon de dire les choses et je les comprends, mais de telles réactions ne profitent ni au parti ni au pays.» 

Pour Patrick Assirvaden, cette affaire est close et il n’y a eu que des échanges d’opinion, sans plus. De son côté, Shakeel Molamed a déclaré : «J’ai toujours dit ce que je pense. Moi aussi je ne suis pas d’accord avec les propos de Yousuf Mohamed mais il est mon père et, quand il y a des propos blessants et inexacts, je me dois de réagir.» 

Il nous revient que Navin Ramgoolam aurait eu une conversation individuelle avec les deux pour les rappeler à l’ordre. Les parlementaires du PTr que nous avons contactés sont partagés sur ce clash, mais tous sont unanimes à dire que Yousuf Mohamed a été mal inspiré de parler du leadership du PTr alors qu’il ne fait partie d’aucune instance de ce parti. «D’autant plus, commente un député rouge, que l’on est à la veille des négociations entre le PTr, le MMM et le PMSD.»


Reza Uteem monterait en grade

Ce clash entre les Mohamed d’une part et Patrick Assirvaden d’autre part cache-t-il un clivage plus profond ? Pour un connaisseur des rouages du PTr qui n’a pas voulu être cité, «il est possible qu’à la suite d’une entente entre Ramgoolam et son voisin Paul Bérenger, ce serait Reza Uteem qui monterait en grade dans un éventuel gouvernement MMM/PTr/PMSD aux dépens de Shakeel Mohamed». Les sorties qualifiées d’intempestives de ce dernier ne plairaient ni à l’un ni à l’autre leader alors que le caractère plus posé de Reza Uteem ferait de lui un n°3 ou même n°2 idéal dans un gouvernement à trois. «Et ce n’est un secret pour personne que Shakeel Mohamed est plus proche d’Arvin Boolell que de Navin Ramgoolam», nous rappelle notre interlocuteur.

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x