Deal entre la MTPA et le Liverpool FC: Rs 400 millions pour 2 minutes de pub par match des Reds

Avec le soutien de
Un panneau de pub virtuelle avec inscrit «Mauritius» lors du match opposant Liverpool à Chelsea, sur la pelouse d’Anfield Road, dans un stade vide.

Un panneau de pub virtuelle avec inscrit «Mauritius» lors du match opposant Liverpool à Chelsea, sur la pelouse d’Anfield Road, dans un stade vide.

Un contrat de pub de Rs 381 millions qui interpelle. Après les interrogations sur ce deal dans «l’express» d’hier, le contrat se dévoile. Les clauses choquent par les libéralités accordées au club anglais avec l’argent du contribuable. Un contrat signé en catimini en juillet.

Rs 381 millions seront payées au Liverpool Football Club (LFC) en trois ans pour 2 minutes d’affichage d’une publicité vantant la destination Maurice, soit six fois 20 secondes par match de Liverpool. L’affiche devra être préparée par la Mauritius Tourism Promotion Authority (MTPA) et à ses frais. À part cette pub, huit billets d’entrée au stade sont accordés par an pour les matchs opposant LFC à une autre équipe, que ce soit en Premier League ou encore la FA Cup. Cependant, seuls quatre de ces huit tickets donneront accès au VVIP Lounge. Pour les quatre autres billets, nos représentants devront se trouver une place dans les gradins, parmi les supporters. De toute façon, dit le contrat, l’octroi de ces tickets dépend de la disponibilité des places et de certaines autres conditions.

Nilen Vencadasmy, le candidat battu au no1, parachuté à la tête de la MTPA malgré son manque de compétence dans le domaine, a signé le contrat avec Liverpool qui coûte si cher au contribuable. Il est aussi l’un des avocats de l’enseigne Dentons à Maurice et est proche d’un conseiller au PMO.

Pour les tournées internationales (matchs amicaux seulement), le contrat prévoit 4 minutes de pub, plus deux tickets gratuits offerts pour les matchs et dix pour assister… aux entraînements. Toutes ces gracieusetés sont sujettes aux nombres de billets obtenus par le club auprès des autorités du pays visité. Les rédacteurs du contrat, qui semblent être les hommes de loi de ce club, soulignent que ces affichages devront respecter le principe de «clean stadium». L’on ne sait si la MTPA devra par conséquent participer au nettoyage du stade !

Toujours selon le contrat, en retour de ces Rs 381 millions, un représentant choisi par la MTPA sera autorisé à se faire prendre en photo avec trois joueurs de LFC, désignés par le club, deux fois par an. Cette pose aura lieu sur le terrain d’entraînement ou ailleurs mais on ne parle pas de photo avant ou après un match. Les coûts pour cette photo ou vidéo ne dépassant pas 30 minutes seront à la charge de la MTPA.

Autre retour prévu sur cet investissement : une photo avec une légende des Reds, toujours à la charge de la MTPA. Pour le lancement officiel de ce sponsoring quelque part à Liverpool, nos représentants sont autorisés à se faire prendre en photo avec un des dirigeants du club ou des joueurs à condition que ces derniers soient disponibles. Bien sûr, tous les frais, y compris le coût de la location du lieu, le coût du voyage et l’hébergement des représentants du club seront à la charge de la MTPA.

Contrat de parrainage

Seront offerts aussi 20 T-Shirts authentiques signés par les joueurs de Liverpool ou alors par ceux qui seraient disponibles ou disposés à le faire. Si la MTPA veut obtenir d’autres «merchandisings», elle aura à les payer, moins, il est vrai, une remise de 20 %. Le terrain de Liverpool, Anfield, est mis à disposition pendant 2 heures une fois par an et en «off-season». Est-il nécessaire de préciser que tous les frais y afférant plus tout dommage éventuel causé au site seront à la charge de la MTPA ?

Et la newsletter mensuelle du club ? Maurice aura une pleine page pour faire sa pub aux frais de la MTPA. Nos dignes représentants de la MTPA ou autres seront également autorisés à participer à l’International Fan Event, mais il faudra mettre la main à la poche pour le voyage et l’hébergement si on veut se montrer en photo aux côtés d’une légende de Liverpool tel que Ian Rush. Combien ça coûte ? Aucun montant n’est avancé. Toutes ces «obligations» figurent dans l’annexe au contrat.

Les Anglais ont tenu à le souligner noir sur blanc à la clause 16 du contrat : ce n’est pas un partenariat avec le LFC, contrairement à ce que récitait Pravind Jugnauth depuis 2019, juste un contrat entre le sponsor, la MTPA et le LFC. Ce sont Arvind Bundhun et Nilen Vencadasmy, respectivement directeur et président de cette institution publique, qui ont signé ce contrat léonin qui fait la part belle au club de Liverpool. Nous apprenons que de ces Rs 381 millions, Rs 76 millions ont déjà été réglées. La facture finale risque cependant d’être salée et dépasser les Rs 400 millions avec les autres coûts cachés. C’est donc bien un contrat de parrainage du club de football que la MTPA a signé, tout comme le font de riches entreprises comme Nike ou Adidas. Et comme pour tout sponsoring, le sponsor donne généreusement avec, en retour, de la pub.

Beaucoup de questions se posent à la lecture de ce contrat, mises à part les obligations notamment financières à endosser par la MTPA et la liberté du LFC. Celle, par exemple, concernant l’Académie de Football tant vantée par Pravind Jugnauth pour faire vendre ce projet aux Mauriciens et pas seulement aux fans de LFC. «L’Académie de football est un projet séparé et qui est déjà en place depuis 2019», nous diton du côté de Côte-d’Or. Autre interrogation : vu que c’est le LFC qui fournira tous les produits dérivés, contre paiement et en livres sterlings, le fan lambda mauricien pourrait-il toujours s’acheter un T-Shirt «Made in China» dans un magasin ou au coin de la rue ? Rien n’est moins sûr car il est stipulé dans la clause 7.2.1.5 du contrat que la MTPA notifiera le club de toute violation de l’exclusivité des produits fournis par le LFC et aussi de toute mesure à prendre pour lutter contre une telle violation.

Questions sans réponses

La clause 3.2.4 de l’accord stipule aussi que rien n’oblige le LFC à visiter Maurice et qu’il est même libre de visiter un autre pays qui ne le sponsorise pas. Bad luck! Pour nos ministres et autres proches qui voudraient se faire prendre en photo avec un joueur du LFC, ils devront se déplacer en Angleterre aux frais de la MTPA. Question tout à fait pertinente d’un professionnel du tourisme local : «Ces photos avec les vedettes du LFC serviront-elles à promouvoir le tourisme ou le gouvernement auprès des fans mauriciens ?» Le contrat est parsemé de ces conditions qui laissent le terrain libre au LFC, tout en imposant d’énormes responsabilités sur les épaules de la MTPA.

Concernant les matchs de coupe comme la FA Cup, «qu’arrivera-t-il si LFC est éliminé lors de la première phase ?» se demandait hier Devanand Rittoo, l’ancien ministre des Sports. Les millions donnés seront-ils remboursés ? Tel ne semble pas le cas à la lecture du contrat. Comme le LFC participe à la Champions League, les pubs suivront-elles ? On est dans le flou le plus total. Et si Liverpool baisse de forme et attire moins de spectateurs dans les gradins ou devant les postes de télévision, la MTPA sera-t-elle remboursée, du moins en partie ? Aucune mention à ce sujet dans le contrat.

Combien de touristes supplémentaires s’attend-on à recevoir grâce à ce contrat signé en juillet, surtout avec le Covid-19 et la fermeture des frontières ? Nous avons posé la question à l’Economic Development Board (EDB) et à la MTPA et attendons leurs réponses. Et qui regarde Liverpool à la télé ? En Angleterre, la majeure partie des fans de Liverpool habitent la ville de… Liverpool, nous disait Devanand Rittoo.

«En Europe, continent d’où viennent la majorité de nos touristes, les Allemands vont suivre la Bundesliga, les Français la Ligue 1, les Italiens la Série A, etc.» Il nous reste les Africains et Asiatiques (très peu d’Indiens et Pakistanais, qui préfèrent le cricket). Tous ces derniers ne sont pas spécialement des touristes potentiels. Et les matchs «away» ? On n’est pas plus avancé à la lecture du contrat, bien qu’il soit important de savoir si la pub du LFC sera affichée lors des matchs joués dans un stade n’appartenant pas au LFC.

Mais comment un tel contrat en béton armé en faveur de l’autre partie a-t-il pu être signé ? Les signataires, dont Nilen Vencadasmy qui est un homme de loi, ont-ils évalué les implications de certaines de ces clauses ? Contacté, le Chairman Vencadasmy, nous avait référé à Arvind Bundhun qui n’est pas revenu vers nous malgré sa promesse dans ce sens, depuis lundi. Et l’EDB, qui a été la cheville ouvrière de cette démarche ? Notre mèl est resté sans réponse à l’heure de la mise sous presse. Nous espérons pouvoir y revenir…

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x