Kewal Nagar: les Rouges comptent déstabiliser le GM

Avec le soutien de
[Photo D'illustration]

[Photo D'illustration]

Le Parti travailliste (PTr) veut exploiter la marée humaine du 29 août à Port-Louis et celle de la marche du 12 septembre à Mahébourg. Réunir une bonne foule le 20 septembre, toutes proportions respectées, serait un clou supplémentaire dans le cercueil de l’équipe dirigée par Pravind Jugnauth, selon les Rouges.

Le parti de Navin Ramgoolam célébrera deux évènements à Kewal Nagar, le 120e anniversaire de la naissance de Seewoosagur Ramgoolam et le centenaire de Sir Satcam Boolell. «Certainement le PTr ne réunira pas autant de monde à Kewal Nagar comme c’était le cas à Port-Louis. Il y en aura peut-être même moins que Mahébourg, mais une bonne foule de partisans surtout dans une circonscription où Navin Ramgoolam a été battu aux dernières élections est très significative. Ses adversaires comprendront que le parti a pu sortir la tête de l’eau surtout qu’ils ont le même électorat», déclare un ancien ministre. D’ajouter qu’un public important risque d’enfoncer davantage le gouvernement, estime-t-il

Pour sa part, l’ancien ministre du PTr, Dharam Gokhool, qui a pris ses distances de la politique, croit que cette manifestation pourrait envoyer un message très fort au gouvernement. «Le but de toute activité politique est de réunir une bonne foule. Si le PTr arrive à mobiliser ses activistes, ce sera encourageant pour ses dirigeants, mais s’il arrive également à réunir une partie de l’électorat qui avait pris ses distances des rouges aux dernières élections, Pravind Jugnauth devra considérer le PTr comme un alternatif, c’est-à-dire, un adversaire à ne pas prendre à la légère.» L’ancien ministre rouge estime que le gouvernement croit qu’il ne faut pas trop s’inquiéter du PTr après ses deux victoires sur son adversaire direct. Mais, avec les récents événements, les données politiques semblent avoir changé.

Des activistes mobilisés

Pour surfer la vague d’impopularité du gouvernement, il nous revient que les députés et les membres exécutifs rouges animent des réunions privées pratiquement tous les soirs dans les différentes circonscriptions. Si l’on croit Arvin Boolell, le leader de l’opposition, la réaction des activistes travaillistes est positive. «Certainement, la foule est importante, mais il y a aussi d’autres facteurs à prendre en considération. Sera-t-elle enthousiaste ? Déjà, nous avons constaté que les activistes sont mobilisés. Je parcours l’île en ce moment et je peux vous dire que ceux qui étaient en colère contre nous sont de retour. Je ne citerai pas les noms de ces activistes qui retournent au bercail mais ils sont désormais en colère contre le gouvernement», avance-t-il.

De son côté, Patrick Assirvaden annonce une réunion ce matin avec la police responsable de la région de Kewal Nagar pour préparer l’événement. «Nous faisons tout pour que ce soit une réussite. Des travaillistes viendront de 20 circonscriptions. Et ce ne seront pas uniquement nos membres du constituency labour party», affirme le président du PTr. Pour cet événement, le MMM et le PMSD délégueront chacun un représentant.

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x