MV Wakashio: une journée marquée par la mobilisation des volontaires

Avec le soutien de

Les membres de la majorité et de l’opposition ont certes effectué une visite des régions touchées par la fuite d’huile, mais ce sont les ONG et les volontaires qui ont marqué cette journée. A Mahebourg, des centaines de mauriciens ont fabriqué des bouées en paille pour limiter la propagation de l’huile. Ailleurs, la collecte des cheveux, qui seront utilisés pour absorber l’huile, s’est organisée. D’autres, eux, ont déjà commencé à pomper l’hydrocarbure.

Les membres du Rotaract Club de Mahebourg sont toujours sur le terrain

Ce soir, ils ramassent de la paille dans les champs de canne pour fabriquer les barrières pour stopper la progression de l’huile.

 

L’équipe du groupe CIEL apporte sa pierre à l’édifice

Une bouée de paille de plusieurs mètres. C’est ce que les employés du groupe CIEL ont fabriqué aujourd’hui. Ils sont mobilisés pour nettoyer la zone Rivière des Créoles - Vieux Grand Port, qui a déjà été affectée par l’huile. 

Dans un poste sur sa page Facebook, le groupe informe que face à la marée noire provoquée par le navire échoué, les employés sont à pied d’œuvre pour mobiliser les équipements de nettoyage et de protection nécessaires. Plusieurs tonnes de tissus, des masques de protection, gants, et autres équipements sont en cours d’acheminement sur zone.

 

Urgence environnementale: un compte bancaire crée sous le Prime Minister’s Relief Fund

La décision a été prise par le conseil des ministres aujourd’hui. Après que l’état d’urgence environnementale a été décrétée, un compte bancaire spécial a été crée sous le Prime Minister’s Relief Fund à la State Bank of Mauritius pour subvenir aux frais qui seront occasionnés par la fuite d’huile du Wakashio. Toutes les contributions locales et internationales seront créditées sur ce compte.

Collecte de cheveux: l’appel de Françoise Gachet entendu

Elle a lancé un appel pour que les cheveux soient collectés afin d’en faire des boudins pour absorber l’huile a été entendue. Plusieurs personnes se sont rendues dans les salons de coiffure pour se faire couper les cheveux, un moyen pour eux d’apporter leur pierre à l’édifice. Par la suite, les cheveux ont été collectés et seront mis dans des bas.

 

Mahébourg: la mobilisation ne s’estompe pas

Le village de Mahébourg a été particulièrement mouvementée aujourd’hui et pour cause, des centaines de volontaires ont répondu à l’appel lancé par Eco Sud et Rezistans ek Alternativ entre autres. La journée a été consacrée à la confection des barrières en paille. En début de soirée, la motivation de ceux qui sont sur place était toujours intact. Le travail se poursuit, et les kilomètres de barrières s’allongent encore.

Déversement d'hydrocarbure: cauchemar éveillé pour les pêcheurs

Depuis que l'huile émanant de Wakashio a commencé à se déverser dans le lagon, les pêcheurs de la localité vivent dans l'angoisse. Ils craignent que leur travail soit menacé pour encore longtemps. Christian Hang Hong, secrétaire de l'association des pêcheurs de Mahébourg, s'est confié à l'express, ce vendredi 7 août, pour faire part des ses inquiétudes.

Les ONG lancent un appel aux équipes médicales

Les ONG et le Rotary Club lancent un appel aux équipes médicales aujourd’hui. Ils souhaitent à ce que des tests soient effectués sur les plongeurs qui ont été en contact avec l’hydrocarbure déversé du Wakashio. «Certes, ils ont des PPE, mais le risque de surexposition existe quand même» disent les responsables. Une trentaine de plongeurs sont concernés.

 

Mahébourg: mobilisation en masse des citoyens

L’appel des ONG a été entendu. La foule de volontaires n’a cessé de grossir à Mahébourg. Tous ont voulu mettre la main à la pâte pour sauver les côtes de Maurice.

Les pêcheurs interpellent Sudheer Maudhoo

Les pêcheurs de la région de Pointe-Jérôme ont profité de la présence des élus sur place pour exprimer leur craintes, à l’instar de cet homme qui a interpellé le ministre de la Pêche sur l’impact écologique qui sera causé par cette fuite d’huile. 

Les partis de l’opposition mobilisent les jeunes

A travers un message sur sa page Facebook, le député Fabrice David a lancé un appel aux membres de l’aile jeune du PTr pour une campagne de nettoyage qui aura lieu le dimanche 9 août. Il précise cependant que ce n’est pas une action politique, mais une initiative civique.

Joanna Bérenger a aussi lancé un appel pour inviter les Mauriciens à nettoyer. Pour la députée du MMM, le rendez-vous a été donné pour demain, samedi 8 août, à Rivière-des-Créoles.

 

Pointe-Jérôme: les élus mobilisés en masse

Ils ont suivi le Premier ministre de près. Pratiquement tous les élus de la majorité sont descendus à Pointe-Jérôme cet après-midi. Ils sont toujours sur place. Le Premier ministre, lui, est parti faire un constat à l’île aux Aigrettes et aux alentours.

 

Le bateau de Pravind Jugnauth «tassé»

Pravind Jugnauth et plusieurs autres ministres ont embarqué sur un bateau pour un constat des lieux. Mais peu après voir quitté Pointe-Jérôme, le bateau a été immobilisé. Il a fallu l’intervention de la NCg pour rétablir la situation. 

L’équipe a fait un rapide constat à l’Ile aux Aigrettes avant de retourner vers la terre ferme.

 

Mahébourg: les bouées de paille prêtes à être utilisées

Le travail des volontaires a payé. En une journée, plusieurs mètres de bouées de paille ont été confectionnés par les ONG et volontaires. Ces bouées seront mis dans l’eau pour empêcher la nappe d’huile d’avancer.

 

Pravind Jugnauth: «Le risque d’une deuxième fissure n’est pas à écarter»

Contrairement à ce qui avait été annoncé les jours précédents par les autorités, le Wakashio ne se repose pas sur le sable. Le navire est sur les récifs. C’est le Premier ministre lui-même qui l’a confirmé ce vendredi 7 août lors d’une visite des lieux. Pravind Jugnauth a aussi fait savoir que le risque d’une fissure sur une autre cale n’est pas pas à écarter.

Demain, la mer sera relativement plus calme mais selon la météo de Maurice, le temps va encore se détériorer dimanche. «Nous allons essayer de retirer l’huile qui se trouve à bord du bateau dans le peu de temps que nous avons. En ce qui concerne l’huile en mer, il faudra désormais l’aspirer» a déclaré le Premier ministre. «Li bien inkiétan kan letan pou gaté enkor. Nou réalizé ki sa bato la… ki kapav arivé enkor pli divan» a-t-il rajouté.

Lire la suite de l'article : https://bit.ly/31so3gW

Les ministres s’en vont vers le large

Après une session de travail du National Crisis Committee du National Emergency Operations Command présidé par Anwar Husnoo, le Premier ministre, accompagné de Steven Obeegadoo, Maneesh Gobin, Stephan Toussaint et Anwar Husnoo lui-même ont embarqué à bord d’un bateau pour aller constater de visu l’état de la mer autour du vraquier échoué.

 

Le PM à Pointe-Jérôme

Après une rencontre entre le Premier ministre, les ministres concernés et les experts à Blue-Bay, Pravind Jugnauth s'est rendu à Pointe-Jérôme, autre région affectée par la nappe d'huile.

Les autorités s’activent

La National Coast Guard a activé les pompes à Pointe-d’Esny cet après-midi. 

Deuxième jour de pompage des volontaires

Ils sont retournés à terre avec deux cuves remplies d’huile qu’ils ont pompé autour du Wakashio. Pour rappel, hier, un groupe avait pompé presque trois tonnes.

Opération de nettoyage: le ministère demande au volontaires de s’inscrire en ligne

Dans un communiqué émis ce vendredi 7 août, le ministère de l’Environnement a fait savoir qu’un comité composé de membres du gouvernement, société civile et secteur privé s’est réuni ce matin, sous l’égide du Prime Minister’s Office. La coordination est paite par des ONG, notamment la Mauritian Wildlife Foundation, REEF Conservation, Éco Sud et autres. L’objectif est d’identifier les solutions de nettoyage les plus appropriés. 

Quant aux volontaires qui souhaitent donner un coup de main pour le nettoyage, ils sont priés de s’inscrire sur le lien suivant :  https://forms.gle/YSC85HByQpvKNUGe8

Le communiqué dans son intégralité:

Fuite d’huile: Casela abritera les oiseaux

Le parc d’attraction Casela a mis en place un abri pour les oiseaux affectes par la fuite d’huile. Dans un communiqué émis aujourd’hui, la direction explique que le personnel prendra à charge le nettoyage et la réhabilitation des oiseaux qui leur seront apportés par les autorités ou les ONG.

 

Les tonneaux pour collecter l’huile sont arrivés

Plusieurs tonneaux, fournis par la compagnie Archemics, sont arrivés à Pointe-d’Esny. Ils sont destinés à recueillir l’huile qui sera récupérée de la mer.

 

Des traces d’huile visibles sur la plage à Pointe d’Esny

Hier encore, malgré la fuite, la plage de Pointe d’Esny était relativement propre. Mais dans la journée d’aujourd’hui, des traces d’huile ont été aperçues sur le sable, comme le montre cette vidéo. 

L’hélicoptère de la compagnie Corail à la rescousse

L'hélicoptère de la compagnie réunionnaise Corail enchaine les allers-retours entre le vraquier et le remorqueur pour transporter des tonnes de fioul encore à bord.

 

Pravind Jugnauth est arrivé sur les lieux

Il s’entretient avec les autres ministres sur place avant d’effectuer une visite des lieux. 

Navin Ramgoolam: «Depi 12 zour sa bato la ena problem, zot pa fer naryé?»

Lors d’une visite des lieux à Pointe d’Esny aujourd’hui, Navin Ramgoolam est revenu sur le protocole qui doit être suivi avant qu’un bateau n’entre dans les eaux mauriciennes. L’ancien Premier ministre a aussi parlé de tous les équipements dont Maurice dispose pour surveiller le territoire marin. «Kot tousala été? Kisanla ti pé guet koi ?» a-t-il demandé, avant de fustiger les ministres qui étaient plus occupés avec les élections à la MSDTF que le vraquier échoué. 

Navin Ramgoolam s’est entretenu avec les pêcheurs et habitants des lieux lors de son déplacement à Pointe d’Esny ce matin. Il a rappelé que les ONG avaient tiré la sonnette d’alarme dès le début.

 

 

 

Pas de déclarations des ministres

Aucun ministre n’a souhaité réagir à la fuite d’huile à la sortie du conseil des ministres aujourd’hui. Le Premier ministre, lui, fera une déclaration après cet après-midi après une visite des lieux.

Défilé de ministres et de députés au Fisheries Post de Blue-Bay

Nando Bodha, Anwar Husnoo, Stephan Toussaint, Kavi Doolaup… Plusieurs élus se sont rendus au Fisheries Post de Blue-Bay pour attendre l’arrivée du Premier ministre. Pravind Jugnauth effectuera une visite des lieux entouré de son état major dans un moment.

 

Bruneau Laurette: «Kifer ena minis lenvironnement kan li pa kapav prévwar enn katastrof ?»

Il fait partie des volontaires mobilisés depuis hier pour essayer de limiter la propagation de la nappe d’huile. Bruneau Laurette estime que le désastre a été causé car les décisions n’ont pas été prises à temps. Les dommages directs et collatéraux, dit-il, seront énormes.  «Mo onté kan mo guet sa gouvernma la couma pé alé.»

Fuite d’huile: une cellule de crise mise en place à la Réunion

Suite à la fuite d’huile confirmée par les autorités mauriciennes, une cellule de crise pour suivre la situation a été muse sur pied à l’Ile Soeur. 

La cellule, activée par e préfet de la la zone Sud-Océan Indien Jacques Billant, est composée des représentants du bureau de l’action de l’état en mer de la zone maritime sud de l’océan indien, la direction de la mer de l’Océan Indien, le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage, les forces armées de la zone sud de l’océan Indien, l’action de l’État en mer, la cellule diplomatique et l’état-major de zone de défense. Un contact permanent a été établi avec les autorités à travers l’ambassade de France à Maurice pour déterminer le soutien qui pourrait être apporté par les autorités françaises à l’île sœur dans la lutte contre cette pollution.

 

Pravind Jugnauth attendu à Pointe d’Esny

Le Premier ministre, qui présidra la deuxième rencontre du National Crisis Committee, effectuera une visite des lieux cet après-midi. Il sera au Fisheries Post de Blue-Bay vers 14h30.

Fuite d’huile: l'aide d'une université australienne sollicitée

L’initiative citoyenne passe à un autre niveau. Ce vendredi 7 août, le Dr Zaheer Allam, urbaniste, a contacté un groupe de chercheurs d’une université australienne pour établir un «Oil Spill Dispersion Forecast Model». Cette prévision aidera les autorités à déterminer l’étendu des dégâts et organiser le plan d’action en conséquence. 

L’université a déjà répondu favorablement à la demande et la réaction des autorités est attendue.

L’Aventure du Sucre se met à la confection des bouées

Après le groupe de volontaires de Mahébourg, l’Aventure du Sucre a décidé d’aider à la confection de bouées de paille de cannes pour limiter la dispersion d’huile. L’exercice a déjà commencé, comme le démontre cette photo publiée sur la page Facebook de l’Aventure du Sucre.

 

David Sauvage: «L’objectif est de créer 10km de bouées aujourd’hui»

A Mahebourg, la fabrication des bouées se poursuit. L’objectif du groupe est de créer au moins 10km aujourd’hui.

Fuite d’huile: le propriétaire du Wakashio affirme qu’il mettra tout en oeuvre pour protéger l’environnement marin

Dans un communiqué émis hier, jeudi 6 août, la compagnie propriétaire du MV Wakashio, Nagashiki Shipping Co. Ltd, explique comment le navire s’est endommagé et dans la foulée, affirme que tout sera mis en oeuvre pour protéger l’environnement marin. 

Lire la suite de l'article: Fuite d’huile: le propriétaire du Wakashio affirme qu’il mettra tout en oeuvre pour protéger l’environnement marin

Collecte de cheveux: Bo'Vallon Mall rejoint la cause

Suivant la mobilisation mauricienne visant à fabriquer des bouées d'absorption d'huile, le Bo'Vallon Mall a mis en place un point  de collecte de cheveux, sac et tissus au centre commercial, tout près du food court et le coin vert. 

Les cheveux récoltés seront utilisés pour l'opération CLEAN-UP des eaux mauriciennes.

 

MV Wakashio: les habitants de Vacoas se mobilisent

La solidarité mauricienne continue. Cette fois, ce sont Emmanuel Calisse et Aditya Nowbuth qui ont pris l'initiative de ramasser l'herbe sèche se trouvant sur les terrains de foot pour aider dans la fabrication de bouées. 

Ces derniers s'organisent déjà et comptent sur l'aide des Mauriciens pour avoir des sacs et un moyen de transport afin de les déposer à Mahébourg.

 

Les volontaires ont déjà pompé plus de 2 tonnes d’huile

Depuis hier, un groupe de volontaires, dont Bruneau Laurette, a déjà pompé 2,8 tonnes d’huile du Wakashio. L’opération s’est déroulée à l’aide des moyens qu’ils ont à portée de mains.

Reza Uteem: «Enn dram ki ti kapav et ti bizin évité»

Reza Uteem et d’autres membres du MMM s’étaient rendus à Pointe d’Esny ce matin. Selon le député, si le gouvernement avait pris les dispositions nécessaires dès le début, ce drame ne se serait pas produit.

Autour du vraquier en images

Ces photos ont été prises il y a quelques minutes. L’eau autour du Wakashio est toujours recouverte d’huile.

 

Pendant ce temps, l’huile se répand doucement…

Alors que les autorités, ONG et volontaires s’activent, la nappe continue à se répandre….

Déversement d'huile: PAWS Mauritius rejoint la collecte de cheveux

Alors que Françoise Gachet a lancé une plateforme pour la collecte de cheveux, PAWS Mauritius a décidé de rejoindre le collectif. Selon l’ONG, les poils de chiens et de chats ont les mêmes capacités d’absorption que les cheveux, soit huit litres par kilo. Ceux qui souhaitent faire don des poils des animeaux domestiques sont invités à le faire dans l’un des shelters de PAWS. 

Shekina Mootanah a déjà répondu à l’appel, comme le montre cette photo:

 

Mahébourg: la confection des boudins en paille avance

Les membres de Rezistans ek Alternativ, d’Eco Sud et des volontaires sont toujours à pied d’oeuvre à Mahebourg pour confectionner des barrières en paille de cannes. Pour rappel, hier, un prototype avait été créé et mis dans l’eau, et le résultat était au rendez-vous. Le but du groupe est d’en créer 1 000 mètres aujourd’hui.

 

Pointe d’Esny: Navin Ramgoolam arrive sur les lieux

Le leader du Ptr a rejoint les membres de son état major sur les lieux du drame. Il fera une déclaration dans quelques instants.

 

Ameenah Gurib-Fakim: «La moindre des choses, ti bizin évacuer le fioul»

Maurice a pris l’engagement de protéger la zone affectée par la nappe d’huile. C’est ce qu’a rappelé Ameenah Gurib Fakim, ancienne présidente de la République pendant une visite à Pointe d’Esny aujourd’hui. Selon elle, il faudra faire un bilan pour savoir à quel point l’écologie a été impactée.

Oil Spills: Maurice désormais sur la liste de Wikipédia

La liste des régions à travers le monde qui sont ou a été victimes de déversements d'hydrocarbures a été mise à jour il y a quelques instants sur le site encyclopédique Wikipédia.  En ordre chronologique inversé, le nom de Maurice figure en premier. 

Selon les informations disponibles, au moins 1 300 tonnes d’huile sera dans nos eaux. Le «worst case scenario» sera le déversement de 4 300 tonnes.

 

Depuis hier, un groupe de volontaires, dont Bruneau Laurette, a déjà commencé à pomper l’huile qui se déverse du Wakashio. Avec les moyens à leur disposition, ils ont pompé presque 3 tonnes en une journée.

 

La faune marine subit déjà des dégâts

Cela devait arriver. L’huile qui s’est déversé dans la mer a déjà commencé à affecter la vie marine, comme les témoignent ces poissons morts recouverts du liquide visqueux à Mahébourg.

 

L'état major du PTr est arrivé sur les lieux

 

Xavier Duval: «Bato la pé koumans eklaté, lil Moris an danzé»

Le leader du PMSD s’est rendu sur les lieux en compagnie de son état major pour faire un constat de la situation. Selon Xavier Duval, il y a eu trop de négligence de la part du gouvernement depuis que le Wakashio s’est échoué à Pointe d’Esny.

Ameenah Gurib Fakim, ancienne présidente de la République, est sur les lieux

La situation à l'île aux Aigrettes

Alors que la nappe d'huile vogue vers l'ile aux Aigrettes, l'évacuation des animaux a déjà commencé. La situation en direct...

Joanna Bérenger: «Agir au lieu de se lamenter»

Joanna Bérenger a répondu à l’appel de Françoise Gachet et ce vendredi 7 août, elle s’est fait couper les cheveux pour en faire un don aux volontaires. La députée du MMM rappelle que chaque kilo de cheveux peut absorber huit litres d’huile. «La méthode a déjà fait ses peuves à l’étranger» a-t-elle tenu à rappeler. «En ce moment, tout le monde peut apporter sa contribution. Au lieu de ce lamenter, il faut agir».

 

L’équipage du Wakashio en quarantaine, aucune arrestation jusqu’à présent

L’enquête sur le Wakashio sera de longue haleine. Déclaration de l’Inspecteur Shiva Coothen ce vendredi 7 août. Cependant, elle n’a pas encore démarré. 

«Le capitaine et son équipage ont été conduits vers un centre de quarantaine. Pour l’heure, aucune charge ne pèse sur eux. A la fin de leur quarantaine, nous aviserons de comment procéder» a-t-il déclaré.

Triste spectacle à Rivière-des-Créoles

La vidéo parle d’elle-même…

Fuite d’huile: 25 mètres de barrière en paille déjà installés

Les membres d’Eco Sud, de Rezistans ek Alternativ  et plusieurs volontaires ont passé la nuit à fabriquer des barrières en paille pour empêcher l’huile de se propager. David Sauvage explique comment le travail a été fait.

Enregistrement Volontaire via Eco-Sud

Après une rencontre de Eco Sud et les autorités, les décisions suivantes ont été prises:  

1. Les volontaires doivent s'enregistrer auprès du Ministère de l'Environnement avant toutes actions

2. Merci de remplir la forme ci-jointe afin que nous puissions envoyer la liste des volontaires au Ministère de l'Environnement

3. Le Ministère recommande de ne pas prendre d'initiative personnel et d'attendre les directives qui seront données dans la journée

Le formulaire est disponible sur le lien suivant: 

https://forms.gle/YSC85HByQpvKNUGe8

A Pointe-d'Esny, les choses passent à la vitesse supérieure

 

Wakashio: le ministère de l’Environnement en réunion pour l’opération de nettoyage

Le ministère de l’Environnement a entamé, ce vendredi 7 août, des réunions avec Eco-Sud et d’autres organisations pour mettre en place le plan d’action pour le nettoyage des régions affectées. 

Par la suite, le ministère de l’Environnement lancera un appel aux volontaires pour qu’ils se manifestent. Cependant, la manière dont ils seront enregistrés n’a pas encore été définie. 

De son côté, Eco-Sud réunira aussi des volontaires et communiquera la liste au ministère. Ceux qui sont intéressés peuvent se manifester par message en contactant l’ONG sur le 57836928. 

Par ailleurs, selon nos informations, le ministère déconseille toute initiative personnelle pour raisons de sécurité et d’organisation. Des vêtements et autres équipements de protection comme masque de plongée seront nécessaires pour éviter tout contact direct avec la nappe de pétrole. Sébastien Sauvage d’Eco Sud se dit satisfait de cette initiative du ministère et se dit prêt à aider.

Mobilisation citoyenne: une plate-forme lancée pour la collecte de cheveux.

Depuis l'annonce du déversement d'huile occasionné par le MV Wakashio au large de Pointe D'Esny, les mauriciens se mobilisent sur les réseaux sociaux pour sauver les eaux mauriciennes et les créatures marines. Françoise Gachet a lancé un appel sur Facebook pour la collecte de cheveux et des bas, qui est un moyen efficace pour absorber l'huile de la mer.

L’appel a été lancée hier. Ce vendredi 7 août, Françoise Gachet explique n'avoir reçu aucun don de cheveux mais beaucoup d'appels de gens voulant aider. «Il nous était primordial de rediriger toutes les aides vers une seule plate-forme. C'est ainsi que nous avons créé une plate-forme sur le site anangel.mu » dit-elle. 

«À travers cette plateforme, les personnes souhaitant aider seront en contacts avec les leaders des ONGs. Nous constituons des groupes de volontaires avec des tâches précises. La première mission consistera à déposer les cheveux et les bas dans les salons L'Oréal (BrandActiv). Pour le moment, le travail se fait uniquement avec les volontaires. Nous attendons toujours que les dialogues avec les autorités débutent pour voir comment s’organiser» précise Françoise Gachet. La deuxième tâche sera de fabriquer des boudins avec les cheveux pour absorber l’huile. Par la suite, la campagne de nettoyage sera montée et la coordination se fera sur la même plateforme. «Les volontaires qui se sont enregistrés sont invités à vérifier leurs mails de temps en temps.»

En attendant, ceux qui souhaitent faire des dons de cheveux ou de bas sont invités à le faire dans les salons de L'Oréal.

La situation a Pointe-Canon et Rivière-des-Créoles

 

Arvin Boolell: «Lavi lamer pé alé»

Le leader de l’opposition était descendu ans la zone sinistrée hier, jeudi 6 août. Arvin Boolell a rencontré les pêcheurs de Bambous Virieux et a évoqué ce désastre écologique avec eux.

Les initiatives citoyennes se multiplient

Ils n’ont pas attendu que les autorités s’organisent. Plusieurs ONG et groupes de volontaires ont pris les choses en mais dès que la situation s’est détérioré hier, jeudi 6 août.

Les membres du Rezistans ek Alternativ, ainsi que d’autres volontaires, ont passé la nuit à Mahébourg pour fabriquer des barrières de paille pour contenir l’huile. Ce matin, le parti a fait avoir que la barrière a déjà fait ses preuves. Le plan est d’installer au moins un kilomètre de ces bouées faites à base de bagasse. Sur sa page Facebook, R & A lance un appel aux volontaires. Les membres seront au Mahebourg Waterfront, à proximité du restaurant Les Copains d’Abord.

 

Vikash Tatayah: «On a mis en place un plan de sauvetage pour les animaux d’île aux Aigrettes»

Les choses sont passées à la vitesse supérieure depuis hier, jeudi 6 août, surtout que la crainte d’une fuite d’huile du MV Wakashio s’est concrétisée. Vikash Tatayah, Conservation Director à la Mauritius Wildlife Foundation (MWF), avance que les employés de l’organisme étaient préparés au «worst case scénario».

«Nous avions envisagé trois scénarios: un déversement de contenu, un déversement généralisé avant Île aux Aigrettes et un déversement généralisé dans tout la baie. Mais nous n’avons pas eu le temps de faire un exercice de simulation» explique-t-il.

 

{{title}}

{{#if summary}}

{{summary}}

{{/if}} {{#if image}}
{{image.alt}}
{{/if}} {{{body}}}

Le 26 juillet, les habitants de Pointe d’Esny se réveillent avec une triste image: l’épave du MV Wakashio drossée sur les récifs. Le navire japonais battant pavillon panaméen s’est échoué la nuit précédente. 12 jours après, il déverse son contenu dans nos lagons, causant une marée noire. Sans perdre de temps, les Mauriciens, main dans la main, s’activent pour limiter les dégâts. Retour sur la pire catastrophe écologique du pays…

D'autres articles »
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x