L’arrivée de deux vols privés intrigue

Avec le soutien de
Les frontières mauriciennes sont toujours fermées aux vols commerciaux.

Les frontières mauriciennes sont toujours fermées aux vols commerciaux.

Des avions privés continuent d’atterrir à l’aéroport international SSR alors que les frontières mauriciennes sont toujours fermées aux vols commerciaux, sauf dans des cas de rapatriements ou d’évacuations sanitaires.

Mais, pas plus tard que jeudi, deux aéronefs se sont posés sur le tarmac de Plaisance. Enregistrés comme des vols privés et ne figurant pas au tableau de programmation des arrivées/départs du jour à l’aérogare, ils provenaient d’Afrique du Sud et de La Réunion avec cinq et huit passagers à leur bord respectivement.

A la question de savoir s’il s’agissait de vols de rapatriement «privés», un préposé au ministère des Affaires étrangères répond par la négative. Par contre, nous avons appris que ces vols transportaient des «techniciens/experts». Quel est leur domaine d’expertise ? Notre question est restée sans réponse.

Autre interrogation : ces passagers débarquant de vols privés ont-ils été automatiquement dirigés vers des centres de quarantaine comme c’est le cas pour les Mauriciens et résidents rapatriés au pays ? L’officiel aux Affaires étrangères réplique que cette mesure est obligatoire et s’applique à tous sans exception.

Nous avons donc interrogé le Dr Vasantrao Gujadhur, directeur des services de santé, pour savoir si les 13 passagers arrivés à bord des deux vols privés, jeudi, ont été placés en quarantaine. Et, si oui, où ? «Je ne le saurai pas. Il y a beaucoup de vols privés. Tout passe par le bureau du Premier ministre, y compris la quarantaine», a soutenu le Dr Gujadhur.

Le Dr Zouberr Joomaye, porte-parole du comité national de communication sur le Covid-19, avait déjà fait ressortir, dans nos colonnes, que les mêmes protocoles sanitaires, y compris la quarantaine, s’appliquent à ceux arrivant par des vols privés, qui ont eu une autorisation spéciale pour atterrir.

Donc, si nos frontières restent fermées aux touristes traditionnels, qui viennent en vacances dans l’île, d’autres visiteurs (NdlR, dès qu’un étranger séjourne une nuit au pays, il est catégorisé comme touriste par le Bureau national des statistiques) continuent, eux d’arriver. Parmi, des diplomates et autres techniciens/experts, pour ne citer que ceux-là.

Le dernier communiqué de presse du ministère de la Santé par rapport aux statistiques officielles sur le Covid-19, émis vendredi, soit au lendemain de ces 13 arrivées par vols privés, recensait 635 passagers en quarantaine.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x