La Banque mondiale classe Maurice comme un pays à revenus élevés

Avec le soutien de
Le nouveau classement de Maurice est basé sur les données de 2019.

Le nouveau classement de Maurice est basé sur les données de 2019.

Maurice est classé comme un pays à revenus élevés pour la première fois par la Banque mondiale. Il rejoint à ce titre les Seychelles comme le deuxième pays à se classer dans ce rang en Afrique. Et ce, sur la base du revenu par tête d’habitant.

Selon les chiffres rendus publics hier, mercredi 1er juillet, par l’institution de Bretton Woods, le revenu par tête d’habitant  à Maurice en 2019 s’est élevé à USS 12,740, soit une augmentation de 3,5 % par rapport  à  2018. Ce qui est légèrement supérieur au plafond d’USD 12,535 fixé actuellement.

Toutefois, le représentant de la Banque mondiale à Maurice, Erik Von Uexküll précise que le nouveau classement de Maurice est basé sur les données de 2019. De ce fait, il ne tient pas en ligne de compte l’impact économique de Covid-19.

«Il est possible qu’une forte récession économique cette année en raison du Covid-19 classe Maurice à son niveau de revenu moyen supérieur l’année prochaine sur la base de nouvelles données économiques de 2020», souligne le représentant local de la Banque mondiale. D’ajouter que néanmoins que c’est une belle réussite pour le pays vu dans une perspective à long terme.

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x