Vols Maurice-Rodrigues: attachez vos ceintures

Avec le soutien de

Covid-19 oblige, les vols sur Rodrigues avaient été suspendus. Alors que le pays n’a enregistré aucune contamination locale depuis plusieurs semaines, les restrictions sur aériennes sont désormais assouplies. Le gouvernement va ainsi rouvrir les frontières pour des vols quotidiens sur Rodrigues à partir du 1er juillet, soit après-demain. 

Le premier vol entre Maurice et Rodrigues décollera à 11h30, pour atterrir à Plaine-Corail à 13 heures. À son bord, 64 passagers. C’est ce qu’a affirmé un préposé d’Air Mauritius, hier, dimanche 28 juin. Une bonne nouvelle, surtout pour ceux qui sont bloqués depuis deux mois à causé de la pandémie et qui s’impatientaient de la reprise des vols afin de regagner leur île natale. L’ATR 72-500 quittera Rodrigues à 14 heures pour se poser sur le tarmac de l’aéroport SSR à 15h40. Des mesures sanitaires obligatoires seront appliquées dans l’enceinte de l’aéroport, y compris la prise de température. Le port du masque pendant toute la durée du vol est obligatoire, alors que ce n’est plus le cas pour la distanciation physique.

Au niveau international, les frontières sont toujours fermées pour les vols, du moins jusqu’au 31 août. Les vols de rapatriement et ceux des cargos se poursuivent. Emirates a annoncé un vol de rapatriement qui décollera de Maurice pour Dubaï le 11 juillet.

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x