Quand les masques commencent à tomber…

Avec le soutien de

Le numéro deux pensait qu’il avait le soutien du numéro un. Mais Ivan Collendavelloo ne savait pas, ou plutôt ne voulait pas croire, que Pravind Jugnauth a fini par intérioriser le sentiment que la mise à l’écart des ministres (Yerrigadoo, Soodhun, Jadoo, Gayan, etc.) lui donne une perception d’épaisseur politique – lui qui a toujours été taxé de novice en politique. 

SAJ a-t-il conseillé son fils pour se débarrasser de Collendavelloo – celui-là même qui avait renié, envers et contre tous, Bérenger et Ramgoolam pour franchir le Rubicon et s’associer aux Jugnauth ? Le leader du Muvman Liberater regrette-t-il son choix désormais ? Manifestement pas. Hier, face à la presse, Collendavelloo a été respectueux de Jugnauth Jr, même s’il arrive difficilement à cacher sa déception d’avoir été trahi, alors qu’il avait soutenu, bec et ongles, son jeune patron lors de l’affaire MedPoint…

Et Collendavelloo qui se retrouve, sur la synthèse de l’enquête de la BAD, avec son ancien leader, Bérenger ; tous deux faisant l’objet d’accusations «farfelues». Mais dommage qu’on persiste à cacher des noms, dont ceux des consultants et sous-contracteurs, alors que tout le monde parle de transparence, et que les noms sont un secret de polichinelle… Cette omertà ne fait pas honneur à la classe politique ! 

Cette implosion politique, qui nous a pris de court hier, a, au moins, un gagnant : Steve Obeegadoo, qui remplace, pour des raisons ethniques, Ivan Collendavelloo comme numéro 2, alors même qu’il se retrouve en situation délicate avec sa gestion maladroite du dossier des squatteurs, hérite du Tourisme, alors que le titulaire, Joe Lesjongard, qui a mal géré le dossier touristique (avec des déclarations controversables et controversées), est évincé, pour prendre le portefeuille des Services publics…

Avec le départ de Collendavelloo, en attendant celui du ML et du vice-président Eddy Boissézon (?), Jugnauth règne désormais en maître absolu au sein du gouvernement. Assistons-nous au règne sans partage du MSM ? Le temps nous le dira. 

En attendant, d’autres masques vont tomber. Collendavelloo, qui tient à sa réputation plus que tout, va-t-il rester respectueux et tranquille ? Ou sait-il qu’il a les mains propres et que le temps – et l’ICAC – lui donneront raison ? Souhaite-t-il revenir au gouvernement ? Quant à Obeegadoo, ne va-t-il pas subir les crocs en jambe des MSM pur sucre, voire d’un Alan Ganoo, étonnamment silencieux ces temps-ci…

La marmite politique, avec le PTr qui ne veut pas être entraîné dans le St-Louis Gate, et le MMM, avec un Bérenger, égratigné, restera en ébullition. C’est pour cela qu’une commission d’enquête s’avère plus que nécessaire, au lieu de tout laisser entre les mains d’une ICAC qui ne bénéficie pas de la confiance du public. 

Aujourd’hui est un jour nouveau. Mais le jeu auquel nous assistons est aussi vieux que les lobbies qui tirent les ficelles depuis que les mêmes acteurs et patronymes occupent la scène, avec ou sans masques…

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x