MBC: «Sacrifices et décisions audacieuses pour la survie…»

Avec le soutien de
Anooj Ramsurrun, directeur général par intérim de la MBC, affirme que les revenus de la MBC ont été affectés par le Covid-19.

  Anooj Ramsurrun, directeur général par intérim de la MBC, affirme que les revenus de la MBC ont été affectés par le Covid-19.m  

La station de radio et de télévision nationale n’est pas épargnée par le coronavirus. Dans un message envoyé aux membres du personnel, hier, mardi 19 mai, son directeur général par intérim en appelle aux «sacrifices» et fait état des coupures budgétaires effectives dès ce mois-ci. Anooj Ramsurrun écrit que les revenus de la Mauritius Broadcasting Corporation (MBC) ont été grandement affectés par le Covid-19. Face à cette situation qui perdure, il demande donc à tout un chacun de faire des «efforts» pour contenir les coûts à tous les niveaux et pour sécuriser le salaire de base mensuel des employés, entre autres paiements, conformément à la loi.

Le directeur général par intérim a dressé une liste de six «décisions audacieuses prises pour la survie de la MBC». À commencer par la rationalisation des opérations en misant davantage sur le contenu déjà disponible en ce qu’il s’agit des films, séries et documentaires et en réallouant et optimisant les ressources pour faire tourner  la radio et la télé. 

Deuxièmement, les membres d’un comité directeur qui a été mis sur pied ainsi que les chefs de départements et supervising officers ont été invités à se pencher sur des moyens visant à contrôler et superviser les coûts au sein de leurs unités respectives. Les chiffres revus pour une optimisation des dépenses seront pris en compte dans l'exercice budgétaire de la prochaine année financière. Le nº 1 de la MBC parle également d’économie au niveau des services de transport notamment, avec la baisse des activités opérationnelles et des mesures à mettre en place pour une économie d’énergie. 

Troisièmement : la retraite sous le Mutually Agreeable Retirement Scheme comme demandé par certains employés est évoquée. 

En quatrième lieu, le DG par intérim affirme que la MBC poursuivra ses opérations sur un mode flexible, notamment avec le travail à temps partiel pour certains et en promouvant le télétravail pour d’autres. La MBC viendra également avec une New normal business routine tout en assurant que la prudence reste de mise. 

En cinquième position, Anooj Ramsurrun réclame ainsi des «sacrifices» à tous les niveaux. Ce qui comprend des ajustements à compter de ce mois de mai dans le paiement des allocations, comme l’Extra duty/la Responsability Allowance, les frais aux free-lancers à temps plein, les subventions de voyage/ le remboursement du transport par autobus comme préconisé dans le rapport du PRB ainsi que l'allocation téléphone. 

Pour finir, Anooj Ramsurrun évoque un moratoire de trois mois à partir de juin  2020 pour le remboursement du prêt personnel comme demandé par des employés qui ont contracté un emprunt auprès de la MBC. Dans la même veine, ce dernier fait aussi valoir qu'il s'entretiendra avec le responsable de la Mutual Aid ainsi qu’avec le ministère des Finances pour leur demander un moratoire pour le remboursement des prêts, dont le prêt automobile.

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x